Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

Crédit photo: Marie des neiges Magnan Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

J'ai fait un portrait il y a quelques semaines de la fondatrice de Curious Montréal, mais la présentation ne pouvait être tout à fait complète sans son acolyte Karine-Amélie Levesque. Elle soutient et encourage Isabella depuis la germination de l’idée et s’est joint au projet en tant que responsable des communications de la plate-forme culturelle.

Karine-Amélie est, elle aussi, animée par le désir de présenter des artistes émergents et de provoquer des rencontres afin de donner des opportunités aux artistes parce que... «c’est bien beau être là, au bon endroit, au bon moment…mais ça n’arrive pas tous les jours, alors on ne peut pas attendre après ça!»me disait-elle.

C’est dans ses grands yeux communicateurs que l’on peut voir son enthousiasme pour le projet. Car il faut effectivement être passionnée pour donner son temps libre à promouvoir la relève artistique.

Entre une journée de 9 à 5 et un nouveau billet sur Curious Montréal, nous avons partagé un café.

Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

Quand tu étais petite, tu rêvais d’être…?

Vétérinaire, jusqu’au jour où j’ai réalisé qu’il ne s’agissait pas de flatter et de jouer avec des chats toute la journée.

Qu’est-ce qui n’aurait pas dû disparaître ?

Mon vélo! Je me le suis fait voler en appelant le 911, alors que j’étais témoin d’un accident sur l’avenue du Parc!

Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

Qu’est-ce qui occupe tes pensées? 

Une foule de choses! Cette question a vraiment fait surchauffer mon cerveau! Entre autres, l’achat de mon condo et tout ce que ça implique, mes cours de journalisme, mon voyage en Asie à l’hiver, mes amis, ma famille, mon neveu nouveau-né, la nouvelle série vidéo signée Curious Montréal qui sortira sous peu et le recrutement de rédacteurs pour égayer la plate-forme web!

Tu fantasmes de pouvoir t’acheter…

Je ne suis vraiment pas matérialiste, mais si je pouvais acheter du temps, je le ferais. Je pourrais faire tout ce que j’ai envie de faire, essayer tout ce que je veux essayer, visiter tous ces endroits du monde qui me fascinent, pouvoir aller à toutes les activités culturelles qui me passionnent et avoir plus de temps pour moi.

Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

Où te vois-tu dans 5 ans?

Heureuse, grandie et meilleure.

Avoir sa propre compagnie c’est…

Je ne pourrais pas dire que j’ai ma propre compagnie, puisque Curious Montréal est plutôt une jeune organisation où l’on œuvre tous au mieux de nos connaissances et de nos capacités, en fonction du temps que l’on peut y mettre. C’est surtout Isabella qui en assure la gestion, mais j’en tire une expérience extrêmement enrichissante. À la base, il n’y avait pas de cadre, nous construisons au fur et à mesure, avec beaucoup de liberté et de place à l’exploration, chose qui est plus difficile de trouver dans une entreprise déjà établie.

Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

 Le design et la mode, pour toi, c’est…

La mode et le design, pour moi, c’est l’expression d’une culture, de ses valeurs et de ses idéaux de la beauté et de l’innovation.

Qu’est-ce qui te fait vraiment rire?

Un rire particulier et communicateur. Même si je ne sais pas ce qui est drôle, je peux avoir un fou rire presque instantanément.

Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

Tes idoles?

Je ne pourrais pas dire que j’ai d’idole vraiment, mais j’admire particulièrement ma mère pour sa force tranquille et mon père pour sa détermination inébranlable. Deux battants, chacun à leur façon.

Un endroit qui t’inspire pour créer?

L’inspiration, ça nous saute souvent dessus quand on ne s’y en attend pas, et il faut s’assurer de la saisir quand elle passe, peu importe où l’on est.

Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

Le design et la mode à Montréal, c’est…

Un bassin de créateurs aux idées en ébullition et aux possibilités sans fin. Il y a tellement de talent à Montréal! Mais il y a tellement d’artistes qui doivent avoir un autre emploi pour vivre et manger, plutôt que de se consacrer entièrement à leur art.

Quelle est ta toute première job ?

Camelot! Mais ça n’aura pas réussi à me rendre matinale.

Tu ne pourrais vivre sans… ?

Passion.

Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

Ton objet préféré? 

Mon piano. Dans les petits objets symboliques, je dirais mon collier en forme d’os de poulet (wishbone) Marc Jacobs qu’Isabella m’a rapporté de voyage. Je l’ai toujours sur moi, même quand je ne le porte pas, il est dans une poche ou dans un sac. Ce n'est pas par superstition, mais pour la symbolique de l’objet, l’intention et la pensée qui venait de mon amie.

Ton lieu de travail est…

Aléatoire! Ça passe de mon salon aux cafés, endroits où je me sens bien. J’aime bien le Dépanneur café, le Cagibi, le Sparrow, le Café Névé, le Café Olympico.

Promouvoir la relève artistique dans son temps libre

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES