Serge Côté: le designer crée son affiche de rêve sur sa ville de coeur

Serge Côté est l’un de ceux qui ont Montréal et son design à coeur. Designer pour LG2 Boutique de jour – la filiale atelier de marque de la boîte publicitaire– , il crée de soir, pour le concours CODE, une affiche à l’effigie de Montréal.

Et surprise pour le trentenaire qui voulait avant tout un poster fait maison pour son salon. Parmi les 87 projets déposés, son esquisse graphique de la ville remporte la première place du volet montréalais d’un concours qui regroupe les sept villes UNESCO de design. Échanges matinaux et caféinés autour d’une métropole qui compte le plus grand nombre de créateurs par mètre carré. Ou presque.

 

Le point de départ de cet exercice, c’est…
Au départ, t’as le nez dans ta ville et ce qu’il faut, c’est prendre du recul, être objectif. Je  suis donc allé m’acheter des livres sur Montréal, comme un touriste, pour avoir ce regard extérieur.

Qu’as-tu retenu de ces bouquins?
Je suis parti sur l’idée des contrastes propres à Montréal, de son côté à la fois américain et européen, de ses hivers et de ses étés, des cultures anglophone et francophone qui se côtoient tous les jours. Je ne voulais pas tomber dans la politique, car ce que je voulais imager avant tout, c’est cet échange qui nous enrichit. On voit cette réflexion dans cette affiche où tout se mélange avec symétrie, sans qu’un courant domine un autre, malgré le mouvement évident. Dans ses courbes, certains pourront même y voir des rapprochements avec le vocabulaire du logo de la ville.

Ce qui fait de Montréal une ville design…
Je dois te dire que pour moi le mot design est galvaudé, un mot qui veut tout et rien dire. Mais bon, avant toute chose, ce sont les gens qui font de Montréal une ville design. Montréal n’a pas de monuments imposants, d’exception comme à Berlin ou à New York. Mais elle a un lot de créateurs impressionnants.

Ce dont Montréal a besoin…
Des initiatives comme le Quartier des spectacles. Réalisons Montréal, les organisateurs du concours, pousse pour faire des taxis des plate-formes plus uniformes un peu comme à New York où ils sont tous jaunes. Pour moi, le design rime avec fonctionnalité et de façon pratique, cette initiative se justifie. Je rêve aussi de lieux d’affichage publics où l’on pourrait apprécier les jolies affiches que la ville offre semaine après semaine et qui disparaissent trop souvent trop rapidement.

realisonsmontreal.com

 

Plus de

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES