Ils sont Français et plient en quatre l’Hexagone depuis des mois. À la télé, à la radio ou sur les planches, Shirley Souagnon et Baptiste Lecaplain ont su entrer dans la lumière. C’est sûr: l’humour devra compter sur eux dès demain. Rencontres.

Shirley Souagnon et Baptiste Lecaplain, deux talents français à surveiller de près à Juste pour Rire
Fred Boehli & Fred Toulet

Shirley Souagnon: poussière d’étoile
À la ville comme à la scène, Shirley Souagnon conserve le verbe rapide, le recul sur soi et une grande générosité. Née en banlieue parisienne, Shirley s’envole à l’adolescence pour la Madison High School de Houston où le basket devient «[sa] life», mais le mal du pays la rattrape vite et Shirley se rend compte qu’elle a «envie de faire marrer». Sur les scènes ouvertes parisiennes, elle rencontre Yacine du Jamel Comedy Club et rejoint la troupe. Tout s’accélère ensuite: ses premiers pas à la radio, les premières parties de Franck Dubosc puis d’Elie Semoun –« il m’a offert mon premier Zénith, à Nantes », se réjouit-elle, sa participation aux émissions de télé et surtout sa présence hebdomadaire aux côtés d’Anne Roumanoff sur les ondes d’Europe 1.

Faire rire devient alors le métier de Shirley qui n’oublie pas d’où elle vient: « Il faut toujours retourner sur les scènes ouvertes. Tu testes des vannes, ça fait partie du rituel. Tu ne peux pas retirer ça de ton parcours juste parce que tu passes à la télé », confie-t-elle. Pour son premier spectacle solo, longuement rodé à Paris, Shirley a décidé de se présenter. Sur scène, l’artiste ne manque pas d’autodérision, qu’elle dit tenir de sa mère. Pour le comique Vérino, qui sera présent lors du Gala pour Elles et au Studio-Théâtre de la Place des Arts: « Les plus grands humoristes sont ceux qui ont le besoin de faire rire même en dehors de la scène. Shirley a ce reflexe-là ».

Côté coulisses justement, Shirley est plutôt du genre à s’endormir devant une bonne comédie américaine, jouer à la Xbox ou passer des heures sur son iPhone. Elle est aussi « très perfectionniste, livre Franck Lorrain, son oncle et manager, reste seule avant chaque représentation, travaille sa respiration, se décontracte un peu ». Attirée par les filles depuis le plus jeune âge, elle est aujourd’hui en couple et se pose en faveur du mariage et de l’adoption par les couples homosexuels. Quant à son avenir, Shirley préfère rester terre-à-terre, comme elle dit: « on nait poussière, on redeviendra poussière ».

Shirley Souagnon «Sketch Up»
Du 11 au 18 juillet
Underworld | 1403, St-Elizabeth | hahaha.com


Crédit: JUSTIN PERSONNAZ.

Baptiste Lecaplain: Les pieds sur scène
Sous sa veste de costume, on devine un corps tonique, que Baptiste entretient de cinq joggings hebdomadaires. Il faut bien ça pour tenir sur scène, où il perd jusqu’à 2 litres d’eau par soir. Sur les planches, Baptiste Lecaplain est loin du cliché de beau mec guindé auquel on s’attend. Il se donne, imite, mime, grimace. « Je ne suis pas là pour faire le beau gosse. Sur scène je veux être marrant ». Et il y arrive très bien puisque le jeune homme a rempli, entre autres, neuf fois le Bataclan – une scène parisienne de 1100 places.

Élevé en Normandie, Baptiste n’a jamais pris de cours de théâtre. C’est en regardant, à la télé, le sketch du blond de Gad Elmaleh, lors du festival Juste pour rire, qu’il découvre sa passion. « Depuis, Montréal est mon rêve, explique-t-il en tapotant du pied sous la table, c’est le seul endroit au monde où n’importe quel humoriste peut avoir une standing ovation, qu’il soit connu ou pas.».

À Marrakech, alors que Baptiste est animateur en club vacances, il se fait remarquer par Aslem Smida : « Je lui ai trouvé beaucoup de fraîcheur, de charisme, une vraie niaque ». Ensemble, de retour sur Paris, ils montent un spectacle et louent, de leurs poches, une salle dans laquelle Baptiste se représente toutes les semaines. « Au début, je n’y ai mis qu’un petit doigt et maintenant j’y ai tout le bras », s’amuse Aslem qui a travaillé avec Baptiste aussi bien sur l’écriture que sur la gestuelle. Puis un producteur repère le jeune homme et tout se déclenche. Le spectacle fait le tour de la France, Gad Elmaleh dit de lui qu’il est « le meilleur de sa génération » et Kyan Khojandi l’appelle pour interpréter le rôle du coloc dans Bref, alors que Baptiste court déjà les castings de cinéma. Sur les plateaux, le Normand est « méga concentré », confie Jonathan Cohen, ami de l’humoriste et comédien remarqué dans l’adaptation française de la série Invincibles. Et oui, Baptiste est un vrai travailleur, qui sait se remettre en question et améliorer son spectacle. Une éducation qu’il tient de ses parents, pour qui il n’oublie jamais d’avoir une petite pensée avant chaque montée sur scène.

Baptiste Lecaplain – La Planète des Femmes
14 et 15 juillet
Place des Arts (Salle Wilfrid-Pelletier) 
175, Sainte-Catherine Ouest | hahaha.com

Page d'accueil