​Les moutons à la rescousse des gazons des parcs montréalais dès 2016

Crédit photo: Fabienne Legault

Nouvelle assez surprenante ce matin sur le site du Devoir. Afin de «permettre aux citadins de renouer avec la vie agricole et recréer les liens que l’urbanisation a brisés», les moutons  viendront brouter la verdure montréalaise dès l’été 2016.
 
Nommé Biquette à Montréal, le projet «à vocation éducative» devait en fait commencer cet été dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, mais il a dû être reporté en raison d’insuffisance de fonds de la part de partenaires comme l’Union des producteurs agricoles.
 
Ce sera donc partie remise pour l’été 2016. C’est le maire d’arrondissement François Croteau qui avait partagé son enthousiasme du projet il y a plusieurs mois. Biquette à Montréal, initié par Mathyas Lefebure et Marie-Ève Julie-Denis, avait donc enclenché les démarches.
 
Il y a quelques mois, le maire François Croteau, qui avait autorisé un poulailler communautaire en 2010, s’était montré désireux que son arrondissement accueille des moutons dans le cadre de projets d’écopâturage. Biquette à Montréal, qui préparait déjà son projet a saisi la balle au bond. Ils envisageaient «d’amener en ville 10 agneaux de deux à quatre mois pour brouter les vertes pelouses de deux parcs de Rosemont–La Petite-Patrie dans des enclos amovibles».
 
Le concept emboîte le pas à des villes comme Paris et Lyon.

La question qui brûle les lèvres à tout le monde : à quand la première fugue moutonnière dans les rues de Montréal?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES