Villeray s’enjolive avec deux sympathiques nouvelles places publiques

Crédit photo: Place publique sur Villeray / Courtoisie Arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension Villeray s’enjolive avec deux sympathiques nouvelles places publiques

Dans le but avoué de réduire le bruit et de donner davantage de place aux piétons, deux nouvelles places publiques seront inaugurées aujourd’hui et demain dans le quartier Villeray.

Prévue pour aujourd’hui, la Place de Castelnau entre de Gaspé et Drolet, est un espace public temporaire, qui comprend «une bibliothèque urbaine, une ardoise et des craies», «des supports à vélo, des végétaux intégrés au mobilier et aux entrées de ruelles».

Financé par la Direction des transports de la ville de Montréal, l’endroit a nécessité un changement de circulation automobile. Dans cette zone, de Castelnau est rendue un sens unique vers l’ouest depuis quelques semaines. Jusqu’à maintenant, quelques ambiguïtés, notamment des autos en sens inverse, mais en général, les Villerois s’acclimatent bien à ce changement.
Crédit : Jimmy Hamelin / Courtoisie Arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension

Une place publique initiée par... un resto

À deux rues au nord de là, une autre place publique voit tranquillement le jour et sera inaugurée demain. À l’ange des rues Villeray et Lajeunesse, une portion de la rue a été fermée à la circulation pour laisser place à un parc public. En plus d’un asphalte coloré et d’une balançoire, l’endroit bénéficie d’une piste de skate, d’une table de pique-nique et d’une grande toile.

Crédit : Courtoisie Arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension

Initiée par le restaurant Tapeo, qui a défrayé 10 000$ pour l’occasion, cette place a comme but de «transformer un espace (…) réservé aux voitures en une place publique dédiée aux gens du quartier et améliorer, par le fait même, le cadre urbain des habitants de Villeray».

L’urbanisme tactique

Plus largement, ces deux places publiques s’inscrivent dans un mouvement nommé «urbanisme tactique», qui a notamment pris racine à New York, Berlin et Moscou, comme le rapporte Le Devoir ce matin. En «sacrifiant des bouts de chaussée pour aménager des espaces publics conviviaux», on veut à la fois «rendre la ville plus sûre pour les piétons», «offrir un lieu de rendez-vous» et, donc, «améliorer ce qu’on appelle la qualité de vie».

Depuis quelques années, Montréal semble vouloir donner davantage d’espace aux piétons, avec l’inauguration de la Place Shamrock, la revitalisation de la rue Sainte-Catherine Ouest, le réaménagement de la Plaza Saint-Hubert et la mise en place de plusieurs autres rues piétonnes.

Trop longtemps, on a laissé une place beaucoup trop imposante aux automobilistes, et maintenant, l’heure est aux changements. Avec la limite de vitesse réduite dans plusieurs arrondissements, les piétons et les cyclistes peuvent maintenant espérer une plus grande sécurité et un plus grand bonheur.

À qui la rue?...

Vidéos de la semaine

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES