Plateau : ​Coderre choisit les automobilistes au détriment des cyclistes

Crédit photo: Fabienne Legault Plateau : ​Coderre choisit les automobilistes au détriment des cyclistes

Denis Coderre n’en est pas à un paradoxe près, mais en voici un assez spécial : après avoir approuvé les travaux sur la piste cyclable de Brébeuf, voilà qu’il décide de les interrompre afin de préserver les places de stationnement.

Plus précisément, le maire a décidé de répondre favorablement à des demandes insistantes de citoyens, qui regrettaient la perte d’une dizaine de places pour se stationner.

Évidemment touché par cette réaction, le maire d’arrondissement Ferrandez a répliqué assez rapidement. «Il nous semble irresponsable que le maire annule un contrat voté et octroyé par sa propre équipe, et déjà en cours», a-t-il déclaré, à Métro.

La faute aux vignettes

Tout ça arrive dans la foulée des évènements reliés à la controverse des vignettes mensuelles, instaurées par Ferrandez et jugées trop couteuses par les citoyens. Plus de 9600 personnes ont signé une pétition afin de les retirer.

Conscient de cette hargne citoyenne, Coderre a donc agi en voulant satisfaire les plaignants. Il estime que la piste cyclable pourrait être déplacée dans le parc afin de préserver les espaces de stationnement tout en sécurisant la piste cyclable, selon ce que rapporte Radio-Canada.

On comprend que le maire de Montréal veuille profiter du mécontentement des citoyens du Plateau pour éventuellement aller chercher leurs votes lors des prochaines élections, mais cela devient carrément illogique dans la situation présente. Après tout, il y aura des coûts reliés à l’annulation de cette piste cyclable, sans compter tout le travail qui a été entamé pour (presque) rien.

Dommage.

Vidéos de la semaine

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES