Vous pensez que le monde de la nuit n’a plus aucun secret pour vous et que vous connaissez toutes les bonnes places où aller danser? Attendez de lire notre classement des 15 boîtes de nuit les plus en vue au monde. Si vous les connaissez tous, bravo! On vous confirme que vous êtes un vrai party animal sans frontières!

Pour les autres, que vous soyez passionnés de cocktails, d’EDM ou d’ambiances industrielles à tendance underground, NIGHTLIFE.CA brave pour vous les frontières terrestres pour vous amener virtuellement aux quatre coins du globe à la recherche des dancefloors les plus réputés du moment. 

Quelles sont donc les meilleures boîtes de nuit dans le monde ?

Voici notre sélection des meilleurs clubs, dancefloors et sound systems dans le monde pour aller danser toute la nuit avec les meilleurs sets de DJ!
 

1. Berghain, Berlin

Crédit : Instagram @vorontsov_velyaminov

Ancienne centrale électrique de l’est de style stalinien, le Berghain n’en finit pas d’interroger et de déchaîner les passions. Ce club est à l’image de sa ville : industriel, mystérieux, décadent et puissant. Sven Marquardt assure l’accueil et joue les cerbères. Passer la porte d’entrée au Berghain est déjà une expérience en soi, un jeu de simulation circule d’ailleurs sur internet pour vous entraîner à passer ce difficile cap.

En effet, pour entrer au Berghain, Sven Marquardt doit donner son aval, qui n’arrive souvent jamais. Les critères de sélection à l’entrée sont pour le moins énigmatiques : il suffit d'être la seule version de soi-même dans les lieux. Pari peu évident à tenir, vu l’afflux de locaux et touristes autour du quartier alternatif de Friedtichshain.

Une fois dans l’enceinte de la boîte de nuit, il est complètement interdit de photographier les lieux. Une règle permettant de profiter à fond de l’instant présent et de garder le mythe de ce club intact. Le club est aussi connu pour ses deux backrooms et le contenu sulfureux de ses soirées. La célébrité du lieu est surtout reliée à la qualité de son soundsystem, qui n’est autre qu’un ensemble d’enceintes Funktion-One que font cracher les magnats de la techno mondiale – Ben Klock, Marcell Dettmann, Tama Sumo – qui y sont souvent soit DJ résidents, soit invités.

Berghain 
Am Wriezener Bahnhof
10243 Berlin,
Allemagne

2. Output, New York City


Crédit: Instagram @abochanis

Continuons dans la lignée des clubs à influence underground, nous vous présentons maintenant l’Output. Ce club situé à Brooklyn et plus précisément dans le fameux coin à hipsters que l’on ne présente plus, Williamsburg – rappelle volontairement l’univers des boîtes de nuit berlinoises.

Comme au Berghain, nous avons l’interdiction en ces lieux d’immortaliser l’instant. Ceci prend la forme d’un écriteau inscrit au pochoir blanc « NO PHOTOS ». Étendu sur deux étages, on pénètre dans un endroit minimaliste aux murs noirs bordés de lumières rouges. La vue sur le dancefloor et le DJ booth donne une dimension aérée à la place, tout en conservant un petit air de chambre noire.

Ici, la crème de la crème de la scène house et techno mondiale se produit chaque fin de semaine. Ajoutons à ceci un élément fondamental pour charmer tous les mélomanes qui se respectent : un système son d’une puissance inouïe, qui permet à chaque personne présente de s’entendre parler avec son voisin tout en ayant l’impression de faire corps avec le son diffusé. 

OUTPUT 
74 Wythe Ave,
Brooklyn, NY 11249

3. GreenValley, Camboriú (Brésil)

Crédits : Instagram @greenvalley

Qui n’a jamais rêvé de faire la fête dans un pays du sud en plein air? Profiter de la douceur des lieux tout en dansant au soleil? Il existe un endroit qui fait parler de lui depuis son ouverture en 2007 et qui a été mis lumière par Carl Cox, DJ émérite de la scène électronique mondiale, on parle bien sûr du Green Valley à Camboriú, dans le sud du Brésil.

Plus qu’une simple boîte de nuit, nous sommes ici face à un complexe de la fête mondiale. Pour rejoindre la place, il faudra grimper dans un char. Difficile d’être situé en plein coeur de ville quand on a la volonté d’héberger une fête collective inspirée de l’ambiance des festivals. Green Valley est à 20 minutes du centre de Balnerario, mais ce centre de divertissement nocturne n’a rien à envier aux infrastructures d’une vraie ville : centre commercial, restaurants, hôtel. 10 000 mètres carrés de foule en délire, de plaisirs pour les sens, dans une ambiance tropicale incroyable. Un cocktail rassembleur que l’on suggère à tous les adeptes du clubbing… au soleil ! 

Green Valley
R. Antônio Lopes Gonçalves Bastos,
1083 Bairro Rio Pequeno, Camboriú

4. Ministry of Sound, Londres


Crédits : Instagram @ministryofsoundclub

Les amateurs de musique techno n’auront sûrement pas besoin que l’on présente ce club renommé, puisque Ministry of Sound a participé à l’avènement de ce mouvement comme une des tendances mondiales (presque dominante de nos jours).

En 1991, Ministry of Sound ouvre ses portes à Londres, et plus précisément dans le coin d’Elephant and Castle. Largement inspiré du Paradise Garage de New-York, le fondateur et DJ, Justin Berkmann, voulait créer un club spécialisé dans la musique House américaine de Détroit, Chicago et New-York.

Les plus grands noms comme Tiestö, David Guetta, Erick Morillo, s’y sont déjà produit. Là aussi, on retrouve une qualité sonore rare qui a participé à la renommée du lieu. La société mère du Ministry of Sound, Versha Ministry, est basée à Londres, Sydney et Berlin. Leurs activités ne se concentrent pas seulement sur la programmation du club londonien, mais plutôt autour de la diffusion de son identité par la vente de produits dérivés et compilations. Un empire musical mondial créé à partir d’un garage d’autobus désaffecté de Southwark ! 

Ministry of Sound
103 Gaunt St, London

5. Stereo, Montréal


Crédits : Instagram @stereomontreal

Considéré comme un des meilleurs soundsystem du monde, le Stereo de Montréal est un afterhour. Ici, pas de vente d’alcool! Les boissons énergisantes n’auront jamais été aussi pertinentes à l’occasion d’une épopée nocturne. Il faut venir au Stereo après une soirée déjà bien entamée où tu ne souhaites pas te coucher tôt.

Si l’envie te prend de venir écouter les sets des meilleurs DJ’s mondiaux de passage à Montréal, c’est définitivement ici que cela se passe. Ben Klock, Etapp Kyle, Laurent Garnier, Mayan Jane Cole, Caribou, Ricardo Villalobos sont tous déjà passés par là.

Même le plancher a été pensé pour accueillir avec soin les énergies les plus débordantes: confectionné de manière à amortir les pas de danse des plus énervés, le son joué sera toujours perçu comme une mélodie accompagnante et non percutante.

Le Stereo offre aussi une alternative pour les moins couche-tard, il s’appelle le StereoBar et ouvre ses portes de 22h00 à 3h00 du matin. Seule différence : on peut y consommer de l’alcool! 

Stereo 
858 Rue Sainte-Catherine E, Montréal

6. Fabric, Londres

Crédit : Instagram @fabriclondonofficial
 

On le sait: Londres est une ville fêtarde, et son club fétiche Fabric nous le confirme! Fondé en 1999 dans un bâtiment victorien, en plein cœur de la ville de Londres, ce club passionne les amateurs de sorties nocturnes pour son habileté à programmer les noms les plus en vue du moment. La Fabric a toujours su représenter les nouvelles tendances musicales du milieu. Qu’il s’agisse d’un set de drum’n’bass anglaise ou d’un mix plus minimaliste, la boîte de nuit savait mettre en avant les noms les plus brillants de la musique électronique mondiale. Et comme le Ministry of Sound, la Fabric a diffusé son influence au travers de ses compilations rassemblant les meilleurs DJ’s du globe.

Pourtant, en 2016, c’est le coup de théâtre : le club est voué à fermer ses portes après deux overdoses consécutives. Une vague de protestations s’ensuivit permettant au géant londonien de rouvrir le 6 janvier 2017. Et ceci, pour le plus grand bonheur de la communauté techno du monde qui s’est largement mobilisée pour conserver ce bastion culturel de la musique électronique. 

Fabric 
77A Charterhouse St, Clerkenwell,
London

7. Ushuaïa, Ibiza

Crédits : Instagram @ushuaiaibiza

Véritable temple des plaisirs nocturnes, ce lieu situé dans une des villes les plus festives du monde n’a rien à envier aux autres clubs de ce classement. Au contraire, ce club d'Ibiza propose une formule différente des clubs classiques.

Ouvert en 2011, Ushuaïa a su séduire grâce à son standing. Il s’agit avant tout d’un hôtel qui propose à ses clients un programme bien pensé. Bookez une chambre et osez vivre l’expérience! Vous n’aurez qu’à vous diriger vers la piscine pour apercevoir l’armée de danseuses. Elles improvisent des chorégraphies hypnotisantes sous un soleil de plomb rythmé par un line-up impressionnant.

Les évènements débutent en général en début d’après-midi pour s’achever aux alentours de minuit. Ushuaïa est le lieu où il faut voir et être vu. Toutes les vedettes de l’île s’y donnent rendez-vous pour profiter d’un coucher de soleil aux premières loges du faste qu’offre Ibiza.

Faire la fête sous le soleil n’aura jamais été aussi stylé !

Ushuaïa
Platja d'en Bossa 10 07817 
Sant Jordi de Ses Salines
 

8. Hakkasan, Las Vegas


Crédits : Instagram @hakkasanlv

Dans le milieu des noctambules, Hakkasan pourrait être considéré comme la Mecque des plaisirs. Aménagé sur 5 étages, comprenant environ 80 000 pieds carrés de surface, il comptabilise 4 boîtes de nuit, dont un jardin asiatique sur le toit.

Hakkasan est un complexe nec plus ultra situé dans le très couru MGM Hôtel de Las Vegas. Ce qui a rendu cette aventure possible, c’est la rencontre de deux univers connexes : le divertissement nocturne et la scène culinaire.

En effet, Hakkasan est avant tout une chaîne de restaurants asiatiques de renom, qui a su conquérir différentes métropoles mondiales comme New-York, San Francisco, Mumbai, Abu Dhabi... Londres étant le point de départ. Son PDG, Didier Souillat, a finalement choisi de collaborer avec le magnat du divertissement et de la vie nocturne, Angel Management Group pour créer Hakkasan Las Vegas. De cette union est né un immense espace où odeurs, sons et visuels se rassemblent pour donner le ton de la sophistication ultime. 

Hakkasan
3799 S Las Vegas Blvd,
Las Vegas

9. Zouk, Singapour


Crédits : Instagram @ZoukSingapore

Installé dans le bâtiment Cannery, Zouk est l’institution noctambule la plus ancienne de la ville de Singapour. Prenant ses quartiers sur deux étages, il propose une salle principale futuriste surmontée de faisceaux lumineux qui nous rappelle la science-fiction des années 80. Cette particularité du club a fait que ses concepteurs l’ont affectueusement nommé le « vaisseau mère ».

Deux dancefloors ont été aménagés créant deux salles avec deux ambiances. L’une est spécialisée dans la musique danse où se côtoient DJ’s résidents et internationaux, tandis que l’autre accueille Phuture qui joue de la musique hip-hop. Lors d’évènements spéciaux, les deux salles fusionnent pour proposer un immense espace pouvant accueillir 2600 fêtards. Cet espace a notamment été utilisé pour la soirée d’ouverture où le DJ star américain Diplo s’est produit. Le système son de pointe a été conçu par Gary Stewart, ingénieur audio de renom, et date de l’époque de Jiak Kim, version d’antan du club. 

Zouk 
3C River Valley Road,
The Cannery,
Singapour

10. Club Space, Miami


Crédit: Instagram @eonmiami

Depuis 15 ans, le Club Space connait une histoire mouvementée. Initialement, il était situé dans un entrepôt comprenant trois pièces et un patio extérieur (qui a particulièrement fait sa renommée). Entre 2000 et 2003, le lieu a été le théâtre de soirées innovantes et créatives pour la scène danse de Miami. Les marathons de Danny Tenaglia et Paul Van dyk en sont les plus beaux exemples. Plus sa renommée grossissait, et plus le club flirtait avec l’illégalité à cause de sa capacité limitée. Ainsi, le Club Space a été déplacé dans un entrepôt plus grand pour être renommé pendant un court instant Space 34, avant de revenir à son nom initial. Dans sa configuration actuelle, l’espace fait état de trois pièces composées d’un grand espace avec une magnifique zone VIP, une mezzanine à l’étage ainsi qu’un patio sur le toit qui accueille des party de jour. es sets de dix heures ou plus sont souvent devenus la norme pour les DJ’s invités de ce club légendaire. Club Space 34 NE 11th St, Miami

11. Womb, Tokyo


Crédit: Page Facebook de Womb Tokyo

Le Womb est un monstre du clubbing mondial situé à Tokyo. De l’extérieur, pas de signes apparents ni de pancartes, mais une porte en métal assez impressionnante : le Womb se pare d’un voile de secret pour accueillir son public.

Quatre étages composent cette nef de la nuit, affublée d’une armée de lumières, néons et lasers. Dès l’arrivée, on prend conscience du gigantisme de cette boîte de nuit lorsque l’on lève la tête pour admirer la plus grande boule disco du monde.

L’installation sonore de pointe diffuse une musique assez classique, mais sans surprise : électro, drum’n’bass et techno. Attention, cette discothèque tokyoïte n’est pas accessible à toutes les bourses. Avec une entrée à 3000 yens (environ 35$ canadiens) et 1500 yens (environ 17$ CAD) pour un verre, la soirée peut chiffrer rapidement. On l’aura compris ce genre d’activité nocturne ne s’adresse pas à tout le monde. Par contre, la boule disco vaut vraiment le détour! 

Womb 
16 Maruyamacho, Shibuya,
Tokyo

12. Yoyo, Palais de Tokyo, Paris

Crédit: Page Facebook de Yoyo 

Situé dans le très trendy Palais de Tokyo – centre d’art contemporain de Paris – le Yoyo est un club né en 2013. Il propose une programmation assez diverse et éclectique : concerts, DJ Set, sessions live, projections de films ou autres événements spéciaux (toujours très branché). Vous l’aurez compris, le Yoyo club est l’endroit où il faut passer du temps à Paris!

Si l’ambiance est pourtant sobre, le décor brut de béton dénote avec l’aspect ultramoderne des équipements des salles : vidéo full HD numérique, son 3D, écran LED de 10m de diagonale, système son et lumière dernier cri. Le Palais de Tokyo offre évidemment des activités de journée comme des expositions, mais aussi une option très gourmande de restauration que l’on recommande, « Monsieur Bleu ». En y réfléchissant, quoi de mieux qu’un carpaccio de boeuf en terrasse avant d’aller plonger dans l’intensité des nuits du Yoyo Club ? 

Yoyo 
Palais de Tokyo,
13 Avenue du Président Wilson 75116 Paris

13. Razzmatazz, Barcelone

Crédit: Instagram @rhi_chalmers

Voici une des plus grandes discothèques de la capitale catalane, Barcelone, appelée Razzmatazz. Composée de 5 salles dont deux pouvant contenir environ 2000 personnes, cette boîte de nuit urbaine compte aussi une salle de concert.

Situé à proximité du Parc de la Ciutadella dans le quartier de Vila Olimpica, cet ancien entrepôt a été réhabilité en complexe nocturne. Attention, il est très facile de se perdre dans ce lieu biscornu. Nous vous conseillons de repérer le rooftop pour prendre conscience de la disposition des lieux.

Le Razzmatazz est aussi un temple de la musique électronique locale et internationale puisque le club a pu recevoir les noms suivants : Boyz Noize, Trentemoller, Tiga, Villalobos, Jeff Mills… La population est très variée, on pourra rencontrer autant des locaux que des touristes. Venez expérimenter le brassage à l’espagnole sur de la musique électronique pour une nuit de folie, vous ne le regretterez pas ! 

Razzmatazz 
Carrer dels Almogàvers, 122 Barcelone

14. Smart Bar, Chicago

Crédit: Instagram @smartbarchicago

Situé en dessous du métro, le Smart Bar est un club orienté house classique et techno. Ce club en sous-sol est sans aucune prétention : ici, la musique compte avant tout. Pas de fastes et ni de paillettes comme nous avons pu le voir dans certains des clubs précédents. Le Smart Bar est lieu mythique qui a vu l’avènement de la Chicago House à la fin des années '80 et début années '90.

Initialement ouvert en 1982, le Smart Bar est l’un des clubs les plus mythiques des États-Unis. Plusieurs des DJ’s star de la house américaine ont d’ailleurs été résidents en ce lieu: Frankie Knuckles, Black Madonna, Derrick Carter… La programmation contemporaine alterne entre talents locaux et invités de renommées internationales. Si vous êtes à Chicago, et si vous avez envie de plonger dans l’âme house de la ville, c’est au Smart Bar qu’il faudra venir danser jusqu’au bout de la nuit! 

Smart Bar 
3730 N Clark St,
Chicago

15. De School, Amsterdam

Crédit: Instagram, De School

Ouvert depuis près de deux ans, le club De School, niché à Amsterdam, est le nouveau temple de la techno néerlandaise. Comme son nom l’indique, ce nouvel eldorado du son a pris vie dans une ancienne école.

Si le club a une capacité de 700 personnes, c’est principalement des passionnés et amateurs de musique techno qui s’y rejoignent. Rassurez-vous, loin de n’être qu’une salle obscure où les rythmes électroniques viennent faire vibrer vos entrailles, De School accueille aussi les néophytes grâce à sa salle de sport, son restaurant, sa salle de concert et son espace d’exposition artistique.

Lieu hybride, c’est principalement pour sa vie nocturne et sa sélection pointue de DJs les plus hot du moment que ce nouveau club se trouve dans notre classement des meilleurs endroits du monde où aller clubber. Son esthétisme vintage, scolaire et industriel ferait de De School un des endroits les plus branchés de l’ouest de la capitale néerlandaise.

Inutile de préciser que si vous prévoyez un tour d’Europe des meilleurs clubs, vous pouvez ajouter sans hésitation ce jeune nom-là à votre liste! 

De School
Doctor Jan van Breemenstraat 1, 1056 AB
Amsterdam

Page d'accueil

Aidez-nous à continuer d'offrir du contenu gratuit et de qualité en désactivant votre bloqueur de publicités sur notre site.

Pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité, suivez les indications en cliquant ici:

Comment désactiver mon bloqueur de publicités?

Selon votre bloqueur de publicités (Ad Blocker), suivez les instructions détaillées ci-dessous pour ajouter notre site à la liste blanche. Vous ne voyez pas l’application ou l’extension que vous utilisez? Reportez-vous au site Web de votre bloqueur d’annonces pour plus d’informations.

AdBlock
AdBlock Plus
Disconnect
uBlock Origin
  1. 1. Cliquez sur l’icône dans votre barre de navigation.
  2. 2. Dans le menu, cliquez sur « Ne pas activer sur les pages de ce site ».
  3. 3. Cliquez sur « Exclure ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur de l'application Adblock Plus dans le coin haut-droit de votre barre de navigateur.
  2. 2. Lorsque la fenêtre contextuelle apparaît, cliquez sur « Bloquer les publicités sur ».
  3. 3. Cliquez sur « Actualiser ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur l’icône dans le coin supérieur de votre barre de navigateur.
  2. 2. Cliquez sur ces mots: « Site de liste blanche ».
  3. 3. Cliquez sur « Actualiser ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur dans le coin supérieur de votre barre de navigateur.
  2. 2. Cliquez sur l’icône bleu.
  3. 3. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !