Beau Mont: Le spectaculaire nouveau restaurant de Normand Laprise

Crédit photo: Sophie Ginoux


Cela faisait plus de quatre ans que Normand Laprise rêvait de ce concept. Le chef à la tête de l’emblématique Toqué!, devenu une des meilleures tables en Amérique du Nord, ainsi que des Brasseries T! du Quartier des spectacles et tout récemment du Dix30 (ouverture à Laval à venir), voulait faire d’une de ses plus grandes batailles – la valorisation des produits québécois et de leurs artisans – le centre d’un écosystème qui se traduirait dans ses restaurants.

Il y était déjà en partie parvenu en tissant, au fil des années, des contacts privilégiés avec une pléthore de petits producteurs qui n’auraient pour certains pas pu résister au temps sans les commandes régulières du chef. Mais Normand Laprise voulait aller plus loin. Il souhaitait encourager plus de maraîchers, éleveurs, cueilleurs et artisans de bouche d’ici qui faisaient bien les choses, même si leur production était confidentielle et du même coup difficilement commercialisable. Il souhaitait également montrer à tous le panel de produits de qualité dont nous disposons à présent sur notre sol, des produits qui contribuent à l’affirmation de notre identité culinaire québécoise.
 

Crédit photo Sophie Ginoux

Le Beau Mont est donc né d’une profonde réflexion, mais aussi d’un caractère pratique, puisque sa situation géographique centrale près des grands axes routiers, ainsi que la surface imposante qu’il occupe (le rez-de-chaussée complet d’un grand immeuble) permet à présent à Normand Laprise de jumeler au même endroit un restaurant de 70 places assises, une cuisine de production aux normes dignes des meilleures usines de transformation, ainsi qu’un futur comptoir épicerie-traiteur qui devrait voir le jour cet automne.

Ouvert depuis deux semaines à peine, le Beau Mont est en tout cas déjà le rendez-vous de nombreux foodies qui attendaient son ouverture avec impatience. Il se présente comme un intermédiaire entre le raffinement du Toqué! et la convivialité  des Brasseries T! avec un menu mettant évidemment en vedette les produits québécois et leur saisonnalité.  Une mission qui s’affiche d’ailleurs dès notre entrée dans cet élégant restaurant avec une magnifique fresque photographique illuminée signée Dominique Malaterre et représentant Kamouraska, où le chef a grandi. Cette fresque changera  au fil des saisons, au même titre que les produits qui seront à la carte. Le reste du restaurant, dont le décor a été conçu par Sid Lee Architecture, est à l’image des autres établissements de Normand Laprise et Christine Lamarche : sobre et racé, lumineux et intime. On y trouve une section de tables et de banquettes en cuir confortables, une section bar qui permet aux convives de suivre le ballet de la brigade en cuisine à travers un vitrage fumé, ainsi qu’une section pour les groupes et une section lounge. L’ensemble est harmonieux et invitant.
 

Crédit photo Sophie Ginoux

Nous avons décidé, pour cette première visite, de nous installer au bar. Et devons immédiatement saluer la qualité du service de l’endroit, à la fois souriant, très renseigné et vraiment personnalisé. Ce sont de tels détails qui font passer d’une bonne à une magnifique expérience, surtout lorsque les éléments du menu, parfois méconnus, méritent une introduction. Un verre de vin puisé au sein de la belle carte de la sommelière Claire Gauthier (Bouillon Bilk, Alma) en main, nous attaquons les réjouissances avec une portion d’Adoray de la fromagerie Montebello, reconnaissable à sa sangle de bois et à son petit goût fumé qui ressort très bien dans cette version au four. Délicieux avec de petits croûtons comme avec le pain maison au Kamut que nous avons commandé.

Deux autres entrées suivent. Il s’agit d’une soupe froide de morue surmontée d’une mousse aérienne de coriandre, d’une délicatesse et d’une fraîcheur rares, ainsi que d’un demi-concombre évidé, compressé, puis légèrement passé à la torche et rempli de fromage de chèvre La Bourrasse et surmonté d’œufs de truite marinés et de fleurs comestibles. Superbe, frais, gourmand et goûteux. Miam!
 

Crédit photo Sophie Ginoux

Nous optons par la suite pour un mélange des genres, à savoir pour une autre entrée, cette fois-ci de gravlax de truite, ainsi que pour un plat de poulet de Cornouailles assorti d’une assiette de frites fraîches. Le gravlax, tranché très finement, se présente comme une petite œuvre d’art avec ses touches de vert apportées par les tiges de pissenlit, et de jaune avec son sabayon au mélilot (la vanille du Québec). Encore une fois, l’approche est originale, précise et savoureuse.

Quant au poulet de Cornouailles, il se présente sobrement, parfaitement respectueux du produit à la fois ferme et juteux, et s’accompagne d’une sauce au thym bien réduite et de petits oignons cippolini délicatement farcis. Les frites croustillantes et fondantes  -– il est recommandé de commander les légumes en à-côté au Beau Mont – s’y marient très bien, mais nous aurions aussi pu opter pour des asperges ou des têtes de violon de saison.

Nous n’avons plus l’espace nécessaire pour nous lancer sur des desserts, mais nous promettons d’y succomber lors d’une prochaine visite, car l’idée de plonger notre fourchette dans un baba au rhum au gingembre givré et au miel, ou encore un millefeuille à la rhubarbe et au sorbet de fraise est vraiment très attrayante. Chose certaine, nous avons adoré cette expérience du début à la fin et recommandons chaudement cette nouvelle adresse, à la fois pour les moments de dégustation magiques qu’elle vous y fera vivre et pour la mission plus globale que s’est donnée Normand Laprise en matière de vitalisation des produits du terroir québécois. Et que dire de ce futur volet épicerie-traiteur qui, nous en sommes sûrs, sera exceptionnel. Bravo !

Beau Mont
950, avenue Beaumont, suite 105, Montréal
(514) 270-8882
restaurant-beaumont.com

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES

Aidez-nous à continuer d'offrir du contenu gratuit et de qualité en désactivant votre bloqueur de publicités sur notre site.

Pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité, suivez les indications en cliquant ici:

Comment désactiver mon bloqueur de publicités?

Selon votre bloqueur de publicités (Ad Blocker), suivez les instructions détaillées ci-dessous pour ajouter notre site à la liste blanche. Vous ne voyez pas l’application ou l’extension que vous utilisez? Reportez-vous au site Web de votre bloqueur d’annonces pour plus d’informations.

AdBlock
AdBlock Plus
Disconnect
uBlock Origin
  1. 1. Cliquez sur l’icône dans votre barre de navigation.
  2. 2. Dans le menu, cliquez sur « Ne pas activer sur les pages de ce site ».
  3. 3. Cliquez sur « Exclure ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur de l'application Adblock Plus dans le coin haut-droit de votre barre de navigateur.
  2. 2. Lorsque la fenêtre contextuelle apparaît, cliquez sur « Bloquer les publicités sur ».
  3. 3. Cliquez sur « Actualiser ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur l’icône dans le coin supérieur de votre barre de navigateur.
  2. 2. Cliquez sur ces mots: « Site de liste blanche ».
  3. 3. Cliquez sur « Actualiser ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur dans le coin supérieur de votre barre de navigateur.
  2. 2. Cliquez sur l’icône bleu.
  3. 3. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !