Fermeture subite de l’institution Thursday's Bistro à Montréal

Crédit photo: Crédit photo: Thursdays Montréal

Dans une lettre ouverte publiée le 1er janvier sur Facebook, Chloé Ratté, ex-employée du restaurant-bar Thursday's Montréal, nous faisait part de son désarroi et de son étonnement face à la fermeture sans préavis de l’établissement iconique de Montréal.

 

 

Institution montréalaise établie depuis plus de 47ans, le Thursday's Montréal faisait partie des derniers supper-clubs de la ville. En fermant les portes de l’établissement, la propriétaire actuelle, Mme Nakis licenciait donc plus d’une centaine d’employés, via e-mail, le 1er janvier dernier, laissant un goût amer au commencement de la nouvelle année.

 

N’ayant eu aucun préavis ou doute quand à la fermeture, plusieurs des ex-employés auront recours à des moyens juridiques, contestant leurs licenciements si soudains aux Normes du travail. Prenant de court non seulement les employés, les plus anciens et loyaux clients sont tout aussi surpris et mécontents; certains d'entre eux fréquentant l'établissement depuis plus d'une décennie.

 

Scandalisé par la nouvelle, le fondateur et propriétaire initial du Thursday's Montréal, M. Ragueneau se dit outré de par la façon dont les employés ont été traités face à toute cette situation.

 

Ayant mis la clef sous la porte le jour même de l’annonce, le Thursday's n’annonçait donc pas de date de dernier service; ne laissant aucune place à un dernier au revoir.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES