La sensation québécoise du monde de Youtube et d'Instagram, Lysandre Nadeau, annonçait hier dans ses stories Instagram son désir de se créer un compte OnlyFans — plateforme en ligne où consommer et publier du contenu exclusif payant — afin de voir l'engouement qui en découlerait, et de rendre le tout sous forme d'«expérimentation sociale» pour sa chaîne Youtube.

Assurant la transparence complète à ses abonné.e.s quant à son «expérience OnlyFans», et filmant le tout de A à Z, la jeune femme dans la vingtaine aurait déjà fait plus 17 000$ américains en moins de 24 heures.

Avec plus de 339 000 abonné.e.s sur Instagram et 429 000 abonné.e.s sur Youtube, pas étonnant qu'elle ait rapidement gagné des abonné.e.s sur son compte de contenu exclusif.

 

Pas surprenant non plus de la part de la youtubeuse aguerrie de faire quelque chose de la sorte. Ayant déjà publié dans le passé sur son compte Instagram plusieurs photos très, très hot avec peu (voir même pas) de vêtements, Lysandre n'a jamais été pudique à travers son contenu. Toujours fidèle à elle-même et complètement authentique, la jeune entrepreneure montréalaise adressait également dans ses stories les commentaires des internautes concernant son audience composée en bonne partie de jeunes mineur.e.s et adolescent.e.s. Selon elle, il s'agirait de la responsabilité des parents de superviser le contenu que consomment leurs jeunes, et non la sienne de se «couvrir» et de marcher sur des oeufs, au risque que ses photos et vidéos tombent entre les mains des ados.

 

De plus, après avoir investi énormément d'argent et de temps dans son corps (avec des injections aux lèvres, injections aux fesses, augmentation mammaire, tatouages, et plus) il va de soi, pour elle, que de rentabiliser le tout.

Même si la plateforme OnlyFans permet la publication de contenu (limite) porno, l'influencer québécoise ne prévoit pas l'utiliser à cet escient. Pour le moment, le contenu publié sera (et est déjà) majoritairement des photos nues qu'elle aurait déjà posté sur Instagram, seulement cette fois-ci, sans la censure.

Pour notre part, on prône la liberté et l'expression corporelle, et chacun.e peut bien faire ce qu'il/elle veut avec son corps.

Et vous, irez-vous jeter un coup d'oeil sur OnlyFans?

Plus de contenu