Le Giulietta: La pizza napolitaine à son meilleur au Marché Central

Crédit photo: Instagram @giuliettapizzeria

Les restaurants italiens à Montréal peuvent être décevants quand on connaît bien la bouffe du pays. On se retrouve bien souvent avec une version américanisée ou alors avec un menu ridiculement dispendieux qui s'éloigne énormément de la cuisine traditionnelle, donc quand je tombe sur un établissement qui propose le parfait entre-deux et qui me rappelle mes virées italiennes ou la nourriture de la famiglia, ça devient vite un de mes lieux de prédilection.

 

C'est le cas du Giulietta - Pizzeria Napoletana, qui vient d'ouvrir une deuxième succursale au Marché Central, un peu plus d'un an après avoir ouvert dans Saint-Léonard, endroit déjà bien connu des Italo-Montréalais. L'équipe du restaurant à l'ambiance familiale est formée des propriétaires Vincent Guzzo (qui a importé la recette de pizza de sa famille napolitaine) et Francis Rodrigue (qui est aussi derrière les restaurants Jellyfish, Magia et Madame Thaï) ainsi que du chef associé Erik Mandracchia (qui a déjà été derrière les fourneaux du Pied de cochon et du Fiorellino, entre autres). Avis aux cinéphiles : on préfère les blockbusters dans une assiette qu'au cinéma, parce que les grands plats de la cuisine italienne sont bien plus immanquables qu'un nouveau film hollywoodien un peu débile!

 

 

Des classiques, il y en a à la pelle au Giulietta, mais c'est d'abord pour la pizza qu'on y va. L'établissement a pu obtenir une dérogation de la Ville pour avoir un four à bois, une denrée rare à Montréal depuis son interdiction. Avec un système de filtration, on obtient le goût unique de ce mode de cuisson tout en évitant les émanations nocives. Si c'est pas le meilleur des deux mondes, je sais pas ce que c'est! À Saint-Léonard ou au Marché Central, on retrouve les mêmes pizze (le pluriel de pizza en italien - on est authentiques ou on ne l'est pas!), dont une végane qui est délicieusement crémeuse grâce à la purée de chou-fleur qui lui sert de sauce. Coup de coeur pour la cacio et pepe, saveurs habituellement réservées aux pâtes, qui est encore meilleure sans la pancetta, quant à moi.

 

 

Le menu des antipastiprimi et secondi diffère un peu d'une succursale à l'autre. Au Marché Central, les melanzane parmigiana sont frites, mais pas panées et on garnit les aubergines d'une sauce au parmesan pas piquées des vers plutôt que de mozzarella fraîche. La betterave y est servie en carpaccio avec des noix de Grenoble confites et de la crème fraîche plutôt qu'en salade avec des pistaches et de la ricotta. On retrouve cependant aux deux endroits la succulente salade de champignons finement tranchés et la burrata servie avec de la courge rôtie et une piscine d'huile d'olive, qu'on déguste avec une focaccia.

 

En fait, la seule entrée qui ne m'a pas séduite, c'est les asperges accompagnées d'oeufs de poisson, qui auraient bien pu être remplacés par de la fleur de sel pour offrir un mélange moins inusité, mais plus efficace. Du côté des pâtes, les agnolotti farcis de purée de zucchini et saupoudrés de copeaux de pecorino me font encore rêver et me rappellent la cuisine de mon grand-père milanais (ce qui est un peu le meilleur compliment que je puisse faire!).

 

Gardez-vous de la place pour le dessert, parce que les cannoli, ça ne se refuse pas.

 

Giulietta - Pizzeria Napoletana

951 Crémazie O. (Marché Central)

5950 Boulevard des Grandes-Prairies (Saint-Léonard)

 

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES