Une des répercussions majeures sur la province en ces temps de crise de la Covid-19 (coronavirus), est la fermeture soudaine de plusieurs entreprises et PME «non-essentielles» et la mise à pieds de plusieurs employé.e.s suite à la cessation temporaire des leurs activités.

Coup dur sur l'économie québécoise mais encore plus sur l'économie locale, il est impératif, maintenant plus que jamais, d'encourager les compagnies et artisans d'ici.

 

Comparable au géants du monde de la vente et achat en ligne comme EBay et Amazon, le petit nouveau du milieu, Ma Zone Québec, serait à surveiller.

La plateforme, mise sur pieds par les pionniers du domaine entrepreneurial et anciens dragons de L'Oeil du Dragon Isabèle Chevalier (P.D.G. Bio-K+) et Georges Karam (P.D.G. Cognibox), vise à favoriser et mettre de l'avant les produits et services créés et offerts ici, au Québec, en rendant l'achat local plus facile et accessible à tous.

On peut d'ailleurs lire la vision commune des deux fondateurs sur le site web de Ma Zone Québec:

«Plus que jamais, soyons solidaires et de tout cœur ensemble. Le Québec a une force, une créativité et une fougue entrepreneuriale formidable qui gagnent à être découvertes et mises de l’avant. Ma Zone Québec veut contribuer à la consommation locale en offrant une plateforme dédiée aux entreprises Québécoises

Ayant déjà plus de 500 entreprises inscrites, selon le HuffingtonPost Québec, la plateforme devrait être mise en ligne et fonctionnelle d'ici une dizaine de jours.

Plus de contenu