On le sait, la pandémie de Covid-19 touche durement les CHSLD au Québec. Lors de son point de presse hebdomadaire, le Premier ministre François Legault a tenu à faire le point sur la situation en CHSLD.

 

Rien n'est tout à fait réglé, mais le gouvernement continue de trouver du personnel pour aider les CHSLD les plus touchés. Le Premier ministre estime que la situation devrait s’améliorer d’ici deux semaines dans les CHSLD, permettant alors aux médecins de retourner à leurs activités normales.

 

Le travail pour les jeunes ?

 

Avec la situation précaire que vivent les restaurants ainsi que le domaine de la culture et du tourisme, certains se demandent où les jeunes et les étudiants vont pouvoir aller travailler cet été.

 

Les trois domaines (restaurations, tourisme, culture) sont effectivement très prisés par les jeunes et ils y trouvent du boulot assez facilement une fois l'été arrivé. Cette année, sous fond de pandémie et de Covid-19, ce sera beaucoup plus difficile.

 

Encore une fois en point de presse, le Premier ministre a incité les jeunes à aller travailler dans les champs Québécois. En effet, le milieu agricole risque de souffrir cette saison en raison de la Covid-19, puisque beaucoup de travailleurs étrangers ne pourront pas venir travailler, les frontières étant fermées. La main d'oeuvre étudiante devient donc une excellente idée.

 

Le Premier ministre a annoncé en point de presse que l'UPA avait trouvé plus de la moitié de la main d'oeuvre dont ils ont besoin. C'est donc encore le temps de postuler!

 

Même François Legault a avoué avoir déjà travaillé dans les champs de fraises: «Au début, ça fait mal au dos, mais c'est une belle expérience que de travailler dans les champs quand on est jeune».

 

De plus, avec l'engouement pour l'achat local et le manger local, nos agriculteurs québécois risquent d'avoir encore plus de travail!

Un investissement de 45 M$ a d'ailleurs été annoncé aujourd'hui par le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, André Lamontagne, et le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, pour combler les besoins en main-d'oeuvre dans le secteur agricole québécois.

Plus de contenu