Après la crise, tous les enfants du monde devront retourner éventuellement en classe.

C'est justement le cas en Chine où les jeunes écoliers retournent à l'école. Ainsi, ce dimanche 26 avril, des élèves chinois ont arboré des chapeaux surmontés de tiges d'un mètre visant à leur rappeler les consignes de distanciation sociale face au Covid-19.

Ces images proviennent d'une école primaire de Hangzhou, dans la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine.

Comme projet artistique, c'est une bonne chose puisque chaque élève peut ainsi fabriquer le sien à ses goûts.

Étrangement, ces accessoires rappellent les couvre-chefs de la dynastie Song, qui visaient à empêcher les officiels de chuchoter les uns avec les autres. «Ils servaient déjà pour la distanciation sociale», note la directrice d'une école de journalisme de Taïwan.

Est-ce qu'il s'agira d'une solution viable pour les écoliers québécois qui devront prochainement retourner à l'école dès le 11 mai ?

En Chine, il semblerait que les écoles rouvrent progressivement, avec des règles d'hygiène contraignantes, note Europe 1, qui précise que «chaque élève travaille sur une table et doit porter un masque tout au long de la journée».

C'est une situation pas facile auquel chaque personne et pays s'adaptent comme ils peuvent. Des collégiens, à Taïwan, ont décidé de porter des visières par-dessus leur masque, rapporte Courrier International.

 

En rafale

 

COVID-19: Plan de «déconfinement» et retour sur les bancs d'école prévu aussi tôt que le 11 mai!

Page d'accueil