La STM reprendra l'embarquement à l'avant et la tarification régulière dans ses bus très bientôt

Crédit photo: @lifebynicolas via Instagram

Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, la STM (Société de transport de Montréal) avait pris la décision de suspendre l'embarquement à l'avant des usagers dans ses autobus — annulant ainsi les frais de transport habituellement exigés lors de l'embarquement —, afin d'assurer la santé et la sécurité de ses conducteurs en maintenant une distance entre ceux-ci et les passagers et en minimisant les points de contact.

 

Plus récemment, suivant le pas de la province, la métropole se déconfine graduellement depuis plusieurs semaines déjà. Réouverture de restaurants, bars, lieux publics, et on en passe: il en va de soi que la STM fasse de même. Ainsi, à partir de maintenant, et ce, jusqu'au mois d'août, des barrières physiques de protection seront installées progressivement dans les bus de la ville, permettant la reprise de l'embarquement régulier à l'avant et donc, la reprise de la tarification habituelle.

 

 

C'est ce qu'affirmait la STM au Journal de Montréal, précisant que ces mesures de protection seront mises en place afin de protéger le poste de ses chauffeurs d'autobus. «On attend le matériel qui devrait arriver au cours des prochains jours pour débuter l’installation dans les bus», expliquait Isabelle Tremblay, porte-parole de la société de transport.

 

«La perception des titres de transport sera donc de retour une fois que tous les postes des chauffeurs d’un même centre de transport seront munis de barrières de plexiglas. La STM communiquera alors les noms des lignes de bus où l’embarquement s’effectuera par l’avant.» Pouvait-on lire dans l'article du JDM.

 

D'ailleurs, dès aujourd'hui, le paiement en argent comptant sera exigé à nouveau de tous les clients du transport adapté et de la ligne 212-Sainte-Anne de la STM (dont le service est offert en minibus urbain).

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES