Alors que les bars viennent à peine d'obtenir le droit de rouvrir après plusieurs mois de confinement, des mois qui, rappelons-le, ont été fatals pour de nombreuses institutions, semblerait-il que le gouvernement aurait un autre «obstacle» à ajouter à leur nouvelle réalité déjà bien chamboulée: tous devront désormais fermer à minuit.

 

Voyant déjà leurs revenus coupés de moitié pour la grande majorité, puisque nul ne peut accueillir ses clients à pleine capacité — se devant de respecter les consignes de distanciation sociale, de groupes de maximum 10 personnes de 3 foyers différents, etc. —, les propriétaires des établissements du nightlife n'en ont pas fini de devoir se conformer: ce qui suscite un mécontentement de la part de plusieurs regroupements et tenanciers qui eux, se faisait un code d'honneur de bien respecter les nouvelles règles.

 

Punis pour les méconduites d'autrui — où, par exemple, dans certains bars, la danse, les grands groupes, la proximité des clients et les va-et-viens de ceux-ci étaient allègrement tolérés, et ce, malgré les interdictions imposées par la Santé publique —, des vétérans de l'industrie montréalaise s'indignent et tentent de faire valoir leurs droits.

 

C'est le cas par exemple pour Nazim Tedjini, propriétaire de La Voûte et du Blvd 44, deux institutions bien connues du milieu. 

 

Ayant fait du respect des règles gouvernementales et mesures sanitaires et de distanciation sociale son combat personnel, le propriétaire des deux bars (clubs) réputés faisait déjà des pieds et des mains depuis quelques semaines à promouvoir les initiatives prises dans ses deux établissements, afin de «mener par l'exemple».

 

Bonjour à tous, La Voûte prend grand soin de respecter tous les standards et mesures sanitaires exigées en milieu de...

Posted by Nazim Tedjini on Tuesday, June 30, 2020

 

« [...] La Voûte prend grand soin de respecter tous les standards et mesures sanitaires exigées en milieu de travail dans le secteur de la restauration et des bars. [...] Moralement, car nous avons tous des personnes plus vulnérables autour de nous considérer comme à risques et nous avons le devoir de les protéger.

 

[...] Par ailleurs, au niveau économique, l'ouverture des bars est un privilège que nous avons présentement. Cependant, en voyant la rapidité avec laquelle les bars et boîtes de nuit se voient fermer en Corée, USA et bientôt potentiellement en Suisse, il est primordial de ne rien prendre pour acquis. Imposer des mesures strictes peut certainement éviter un épicentre de contagion dans l'un de nos établissements. En outre, si par malheur, cette éventualité venait à se produire, ceci entraînerait à nouveau la fermeture de tous les établissements du secteur des bars dans les prochaines semaines/mois.

 

La Voûte, est l'une des places à Montréal à grande capacité et nos erreurs peuvent coûter le droit d’opérer a des places plus petites telles que: Bars à cocktail, resto-bars, restaurants, etc. De leurs côtés, ces entreprises font le maximum pour respecter les règles et mesures sanitaires et c'est pourquoi j’encourage fortement nos collègues tenanciers ayant un espace similaire au nôtre, à suivre notre initiative.

 

Malgré tout, je tiens à spécifier que je ne suis pas crédule, le port du masque obligatoire ne sera pas facile à faire respecter. Je compte donc sur vous tous, amis, fidèles clients et collègues tenanciers (ères) afin qu’une vague de solidarité déferle sur notre secteur d'activités. Nous vous prions d'emboîter le pas, de faire preuve de flexibilité et de compréhension et de suivre notre initiative afin de maintenir nos entreprises en vie et nos clients en santé malgré cette nouvelle ¨normalité¨. » Témoignait-il dans une publication Facebook, partagée le 30 juin dernier.

 

Aujourd'hui, face à l'annonce imminente de la réduction des heures d'opérations des entreprises du nightlife montréalais, Nazim Tedjini se prononçait à nouveau:

« Le pire des scénarios que nous avions prédit se produit.


Malheureusement, les quelques mauvaises pommes qui n'ont pas respecté les mesures de sécurité du gouvernement ont réussi à gâcher le peloton, et tout le monde paie désormais les conséquences de leurs comportements imprudents.


Cela fait mal de voir que le gouvernement a choisi de cibler les boîtes de nuit, qui ont déjà des heures d'ouverture plus courtes (en moyenne de 3 à 5 heures), et de laisser leurs efforts pour rendre leurs lieux aussi sûrs que possible se perdre. Il semble que bien que nous ayons des armées de sécurité interdisant aux personnes déjà ivres d'entrer et s'assurant constamment que les clients respectent les mesures de sécurité mises en place par le gouvernement, cela ne suffit pas pour aider notre cause.


Dans quel monde est-il sensé de nous effacer indirectement de la carte, même si nous n'avons clairement pas été le problème au cours de ces dernières semaines? Nous mettons tout en œuvre pour assurer la sécurité de nos établissements en investissant dans les outils et les plans appropriés pour rendre nos espaces aussi sûrs que possibles.


On ne descendra pas sans se battre! L’industrie de la vie nocturne de Montréal doit s’unir et faire tout ce qui est en son pouvoir pour bloquer la décision de réduire nos heures d’ouverture.


Nous permettre d'ouvrir à si court préavis et ne pas nous laisser suffisamment de temps pour nous préparer était un excellent moyen de nous préparer à l'échec.


Nous exigeons une solution plus raisonnable pour tenir compte de la santé du public et des investissements à vie des propriétaires d’entreprises. »

 

The worst case scenario that we predicted is happening.Unfortunately, the few bad apples who failed to comply to the...

Posted by Nazim Tedjini on Wednesday, July 8, 2020

 

Après plusieurs entrevues, données à divers médias dans les dernières semaines afin de répandre son message (et celui de plusieurs autres propriétaires qui se rangent à ses côtés et prennent eux aussi toutes les précautions nécessaires) et de promulguer activement le respect et l'importance des nouvelles normes, on peut comprendre la grande déception de celui-ci.

 

Reste à voir si les institutions affectées par cette nouvelle décision décideront de continuer et réajuster, une fois de plus, leurs opérations, ou si la pandémie aura malheureusement raison d'eux...

Plus de contenu

Aidez-nous à continuer d'offrir du contenu gratuit et de qualité en désactivant votre bloqueur de publicités sur notre site.

Pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité, suivez les indications en cliquant ici:

Comment désactiver mon bloqueur de publicités?

Selon votre bloqueur de publicités (Ad Blocker), suivez les instructions détaillées ci-dessous pour ajouter notre site à la liste blanche. Vous ne voyez pas l’application ou l’extension que vous utilisez? Reportez-vous au site Web de votre bloqueur d’annonces pour plus d’informations.

AdBlock
AdBlock Plus
Disconnect
uBlock Origin
  1. 1. Cliquez sur l’icône dans votre barre de navigation.
  2. 2. Dans le menu, cliquez sur « Ne pas activer sur les pages de ce site ».
  3. 3. Cliquez sur « Exclure ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur de l'application Adblock Plus dans le coin haut-droit de votre barre de navigateur.
  2. 2. Lorsque la fenêtre contextuelle apparaît, cliquez sur « Bloquer les publicités sur ».
  3. 3. Cliquez sur « Actualiser ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur l’icône dans le coin supérieur de votre barre de navigateur.
  2. 2. Cliquez sur ces mots: « Site de liste blanche ».
  3. 3. Cliquez sur « Actualiser ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur dans le coin supérieur de votre barre de navigateur.
  2. 2. Cliquez sur l’icône bleu.
  3. 3. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !