Aller au contenu
L’ouragan Laura se renforce en catégorie 3 et le Canada pourrait en ressentir les effets
Crédit: @informationpalace via Instagram

L’ouragan Laura s’est renforcé aujourd’hui, soit le 26 août, en catégorie 3, charriant des vents soufflant jusqu’à 185 km/h et menace actuellement les côtes américaines sur le Golfe du Mexique d’une montée des eaux qui pourrait être catastrophique selon le Centre national des ouragans.

 

Laura devrait se renforcer en catégorie 4, alors que l’échelle en compte 5, en s’approchant mercredi des côtes sud-ouest de la Louisiane et d’une partie du Texas, ont précisé les météorologues. Le Centre national des ouragans a mis en garde contre des crues soudaines dans ces États.

 

De plus, l’ouragan menace les grands centres de raffinage de pétrole de Lake Charles en Louisiane et Beaumont/Port Arthur au Texas, situés près de la côte.

 

Le gouverneur de Louisiane, John Bel Edwards, a d’ailleurs twitter à ses habitants : « Vous n’avez que quelques heures pour vous préparer et évacuer ». L’état a été fortement touché par Katrina, un ouragan de catégorie 5, soit le niveau le plus élevé, qui avait inondé 80 % de la ville de La Nouvelle-Orléans et fait un millier de morts, il y a 15 ans pratiquement jour pour jour.

 

 

« Où que vous soyez à midi, c’est là que vous devrez affronter la tempête », a-t-il ajouté.

 

Laura s’amènera tranquillement vers le Canada et passera au sud de la Nouvelle-Écosse et se transformera en tempête post-tropicale dans la nuit de lundi prochain après avoir perdu beaucoup de force. Les vents seront d’environ 65 km/h.

 

Le sud du Nouveau-Brunswick ainsi que l’Île-du-Prince-Édouard pourraient aussi ressentir des effets du passage des restes de Laura selon le Centre canadien de prévision des ouragans.