Au Québec, on change l'heure chaque automne. Déjà que le froid arrive et fait en sorte qu'on sort un peu moins de chez nous pour rester confortablement au chaud à l'intérieur, il faut changer l'heure. Il se met alors à faire noir vers 16h, ce qui nous donne encore moins le goût de franchir la porte.

Les taux de dépression augmentent en cette période de l'année, puisqu'il y a moins de lumière naturelle et qu'on sort généralement moins pour avoir une vie sociale active. Le changement d'heure a donc des conséquences bien réelles sur la santé mentale des Québécois.

En Ontario, ils sont déjà sur la voie d'arrêter de changer l'heure pour les mêmes raisons. On était donc très excités lorsqu'une journaliste a interrogé François Legault sur le sujet lors d'une mêlée de presse à Québec aujourd'hui. Elle lui a demandé s'il voyait les choses du même point de vue que le gouvernement ontarien qui pense cesser les changements d'heures et celui-ci a répondu « On est ouvert à se pencher sur le sujet » en anglais.

On changera donc notre heure comme à l'habitude ce premier novembre à 2h, en espérant que ce soit la dernière fois ever qu'on aura à le faire. Ah que ça ferait du bien un peu plus de luminosité les soirs d'automne et d'hiver!

Vous pouvez visionner la mêlée de presse juste ici.

Plus de contenu