Pour le moment, il est difficile d'avoir une vie sociale saine en zone rouge. D'ailleurs, le ministère de la Santé du Québec pense actuellement à essayer d'assouplir quelques règles à cet égard. La Direction régionale de santé publique de Montréal croit qu'on peut ressentir des effets négatifs majeurs sur notre santé physique et mentale en zone rouge. Ils proposent donc plusieurs options pour tenter de tenir un équilibre tout en contrôlant la pandémie.

On peut voir sur Radio-Canada que la DRSP voudrait:

  • « Permettre à deux ménages ou adresses de se rassembler à l'intérieur, sans égard au nombre total de personnes
  • Rouvrir les salles de spectacle, mais à 25 personnes maximum
  • Rouvrir les musées et autres expositions culturelles (Biodôme, Jardin botanique...) selon la capacité d'accueil
  • Rouvrir les salles d'entraînement sportif pour une pratique individuelle, y compris dans les immeubles d'habitation
  • Rouvrir les bibliothèques, selon la capacité d'accueil
  • Permettre des rassemblements publics extérieurs de 4 ménages ou 10 personnes
  • Rouvrir les terrasses des restaurants, puisque les risques de transmission sont réduits à l'extérieur. Le nombre de personnes par table serait limité à deux ménages ou adresses.Évidemment, avec l'hiver qui arrive, cette idée s'inscrit dans une volonté d'offrir une vision à long terme aux Montréalais et un environnement plus stable. »

Bien sûr, les mesures de confinement peuvent aider à réduire la transmission du virus, mais il ne faut tout de même pas oublier la santé mentale et physique de ceux qui habitent en zone rouge. Surtout avec le froid et le changement d'heures, on doit prendre soin de nous.

Nous en saurons plus très bientôt sur les propositions de la DRSP.

Plus de contenu