Depuis le début de la pandémie, les rassemblements (surtout ceux de grands groupes) ont été « mis sur pause », alors qu'ils étaient complètement bannis en mars dernier, puis permis selon l'espace et un nombre contrôlé de participants, et à nouveau proscrits depuis que la majorité des régions du Québec sont devenues des « zones rouges » de la deuxième vague du virus.

Il est même possible depuis maintenant quelques mois pour la police d'intervenir et de donner des amendes sur-le-champ — amendes qui s'élèvent parfois jusqu'à plus de 1 000$ — aux fêtards et à ceux et celles qui défieraient les consignes sanitaires gouvernementales.

Le week-end dernier, les forces de l'ordre ont ainsi dû intervenir deux fois, à Sherbrooke, afin de mettre un terme à deux rassemblements distincts, dont un comptabilisant près de 200 personnes.

Le premier a eu lieu samedi soir, 7 novembre 2020, où 25 personnes étaient regroupées dans une résidence privée de la rue Belvédère Sud. Le Service de police de Sherbrooke (SPS) a rapidement été mis au courant du rassemblement et a été dépêché sur les lieux pour mettre fin à celui-ci.

Selon ce que le SPS rapporte au Huffpost Québec, à l’arrivée des agents de police, une dizaine de personnes auraient pris la poudre d'escampette, mais 16 personnes âgées entre 17 et 25 ans et provenant de différentes villes (Sherbrooke, Longueuil, Granby et Gatineau) ont été identifiées. Sur ces 16 personnes, 13 ont reçu des constats d’infraction de 1 546$.

Le deuxième a s'est déroulé en fin de soirée, samedi aussi, au Bar Microdistillerie situé sur la rue Meadow, au centre-ville. Toujours selon le rapport du SPS, au moment où les policiers ont mis les pieds dans le bar, la musique a été coupée nette et quelqu’un a crié le mot «POLICE » au micro pour prévenir de l'arrivée des agents — laissant ainsi la chance a plusieurs de prendre la fuite par les portes de service.  Ce serait près de 200 personnes qui étaient sur place, sans distanciation physique ni masques.

 

Cher client, chère cliente, Nous devons ici faire une importante mise au point afin de rétablir les faits,...

Posted by La Microdistillerie - Sherbrooke on Sunday, November 8, 2020

Pour cet incident, un rapport d’infraction et une dénonciation officielle à la santé publique seront faits par le SPS.

Malgré que la direction de la Santé publique de l’Estrie a confirmé en fin de semaine une augmentation du nombre de cas de COVID-19, la région demeure pour le moment en zone orange.

Plus de contenu