Tandis que pour la période des Fêtes, notre premier ministre, monsieur Legault, nous avait donné la permission de nous rassembler dehors — à deux mètres de distance, en petits groupes, en portant le masque —, le confinement total prévu du 9 janvier et 8 février vient nettement changer la donne pour les Québécois.

 

En plus du fameux couvre-feu — en vigueur à compter de samedi —, interdisant aux gens de circuler à l'extérieur (sauf exception pour le travail ou autre déplacement essentiel et justifié) entre 20h et 5h du matin, les citoyens de la province n'auront plus le droit de voir leurs proches et amis pour une activité de plein air.

 

En effet, les rencontres extérieures entre amis ou parents, à l’exception des personnes vivant seules, seront dorénavant proscrites jusqu'à nouvel ordre.

 

Dès samedi, « il sera uniquement permis de sortir à l’extérieur avec sa bulle familiale ou avec une personne vivant seule » expliquait La Presse.

 

« Une exception demeure pour les personnes qui vivent seules. Comme avant les fêtes, celles-ci ont la possibilité de recevoir la visite d’une seule autre personne (idéalement toujours la même) et lors d’une telle visite, il est possible d’aller marcher dehors au lieu de rester à l’intérieur », indiquait monsieur Robert Maranda, porte-parole du ministère de la Santé.

Plus de contenu