Eh oui, c'est déjà le temps des impôts de 2020 — ce qui signifie aussi que nous sommes coincés avec cette pandémie depuis maintenant presque un an!

Alors que le gouvernement canadien accordait l'an dernier un sursis aux citoyens du pays pour payer leurs impôts de 2019 — puisque plusieurs d'entre eux étaient en situation financière précaire, ayant perdu temporairement ou définitivement leurs emplois vu la crise engendrée par la pandémie —, montrant ainsi beaucoup de clémence et de compréhension, celui-ci avait toutefois fait bien attention de rappeler aux Canadiens que ceux-ci seraient potentiellement imposés sur les montants perçus grâce à la Prestation Canadienne d'Urgence (PCU) ou la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) pour 2020.

Le moment « fatidique » étant bientôt arrivé, on vous explique aujourd'hui ce qui en est des impôts 2020 et de la PCU et PCRE.

 

Assurez-vous d'avoir votre T4A pour la PCU ou PCRE de 2020

Les Canadiens qui ont pu obtenir la PCU ou la PCRE en 2020 devraient recevoir sous peu leur feuillet T4A de la part de l'Agence du revenu du Canada (ARC), qui commençait hier à faire parvenir ceux-ci.

 

Qui doit payer?

Sur les quelque 8,9 millions de Canadiens ayant bénéficié des prestations gouvernementales (PCU et PCRE) en 2020, plusieurs devront payer des impôts sur ces montants reçus.

Ainsi, toutes les personnes ayant touché la PCU ou la PCRE et ayant un revenu annuel total supérieur à 13 229$ pour l'année 2020 devront payer des impôts sur leur PCU ou PCRE. À l'inverse, chaque contribuable ayant un revenu total inférieur à 13 229$ en 2020 ne paiera pas d’impôt au fisc fédéral.

Les personnes qui auront gagné plus de 38 000$ pendant l’année civile (2020) devront rembourser graduellement la PCRE qu’ils ont touchée, à raison de 50 cents par dollar de revenu excédant ce seuil.

Pour les étudiants, pas d’impôt sur la première tranche de revenus de 12 500$ au fédéral et de 15 900$ au provincial.

Selon un estimé, les travailleurs à temps plein qui auront gagné 25 000$ en 2020, dont 10 000$ en PCU, devraient prévoir remettre 8,5% de leur PCU en impôts, soit 850 $. Suivant cette logique, les travailleurs qui auront gagné 50 000$, dont 14 000$ en PCU et 6 000 $ en PCRE devront prévoir 18,5% d’impôts sur les prestations reçues, soit 3 150$. Et, ayant dépassé le seuil du 38 000$, ils devront également rembourser 3 000$ de PCRE, pour un total de 6 150$.

 

Erreurs et remboursements

Bien sûr, on se rappelle que plusieurs erreurs lors de la distribution de ces différentes prestations gouvernementales avaient été commises au début de la pandémie, et nombreux sont ceux et celles qui étaient inquiets des répercussions.

Notre premier ministre Justin Trudeau rassurait donc les Canadiens en affirmant récemment que les personnes ayant reçu la PCU ou la PCRE alors qu'elles n'y avaient par droit devront bel et bien rembourser celles-ci, mais dans des délais raisonnables et sans pénalité (s'il s'agit d'honnêtes erreurs). « Je peux confirmer que des gens qui ont fait des erreurs de bonne foi, qui n’auraient peut-être pas dû avoir ce paiement n’ont pas à s’inquiéter pour des pénalités ou des intérêts. On va travailler avec tout le monde. La pandémie est encore en cours. Les gens continuent d’être anxieux, inquiets. [...] Je ne veux pas que les gens soient inquiets à ce niveau-là », expliquait monsieur Trudeau.

Pour ces remboursements et erreurs, on recommande fortement d'aller vérifier votre dossier sur le site de l'ARC, ou bien d'attendre une lettre de l'agence avec toutes les informations concernant le remboursement.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site du Gouvernement du Canada.

 

À lire également...

COVID-19: L'Assurance-emploi bonifiée, la PCRE et les impôts expliqués en détail

Erreurs et trop-perçus: on vous explique comment rembourser la PCU

COVID-19: Voici tous les programmes fédéraux d'aide financière qui viendront remplacer la PCU

Plus de contenu