Lors de la conférence de presse de mardi dernier, 9 février 2021, notre premier ministre François Legault, accompagné du docteur Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique, et Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, faisait le point sur la situation actuelle de la pandémie au Québec.

Il expliquait notamment que: « Quand on regarde la situation, la situation continue de s'améliorer [...] donc c'est encourageant, ça veut dire que nos mesures fonctionnent. [...] MAIS, il faut continuer d'être prudents. [...] À court terme, la bataille n'est pas finie. [...] Aujourd'hui on est rendus avec un délestage moyen de 27%, la semaine passée on était à 34%. [...] »

Il précisait ensuite que le gouvernement provincial n'oubliait pas la relâche scolaire (semaine de relâche) qui est imminente, et qu'il y avait une certaine inquiétude de la part des responsables de la santé publique.

Ainsi, une autre conférence devrait avoir lieu « dans les prochains jours » à ce sujet, où Québec prévoit probablement annoncer des mesures sanitaires et consignes additionnelles pour la semaine du 1er mars 2021.

« Même si les gens restent au Québec [...], ce n'est pas le temps d'organiser des activités avec d'autres familles. Ce n'est pas le temps non plus de demander à ceux qui ont 65 ans et plus de garder les enfants. Mais, ça nous inquiète, puis on va vous revenir, puis on n’exclut pas, à ce moment-ci, pour cette semaine-là du 1er mars, d’ajouter des mesures additionnelles pour éviter qu’il se passe ce qu’on a vu un peu dans le temps des Fêtes », précisait François Legault.

Toujours selon le premier ministre, ces nouvelles mesures pourraient s’appliquer à l’ensemble du Québec, et ce, peu importe la couleur du niveau d'alerte de chacune des régions. Parmi ces mesures, le gouvernement prévoit notamment potentiellement mettre en place des barrages routiers afin d'éviter les déplacements non essentiels entre les régions.

Page d'accueil