Alors que la campagne de vaccination va de bon train au Québec, le gouvernement québécois et les autorités sanitaires se penchent sur les mesures et consignes présentement en place dans les différentes régions de la province. Selon les dires de notre premier ministre, monsieur François Legault, certains allègements seraient même à prévoir, et ce, pour tout le Québec.

 

« Notre obsession, c'est que toutes les personnes vulnérables, [donc les personnes des 65 ans et plus, soient vaccinées]. Donc c'est certain que quand on va avoir vacciné toutes les personnes de 65 ans et plus [...], ça va être une situation complètement différente. [...] On parle de semaines, d'un certain nombre de semaines; ça s'en vient. Évidemment, je talonne aussi le Dr Arruda et son équipe; je me dis une fois que tous les 65 ans [et plus] vont être vaccinés, j'espère qu'on va pouvoir commencer à avoir de la visite à la maison. Il semblait me dire "oui", avec des réserves évidemment [...] », déclarait François Legault lors de la conférence de presse d'hier.

Notre premier ministre se penchait également sur le sujet de la santé mentale et des sports, en mentionnant qu'éventuellement certains assouplissements pourraient être annoncés, mais ce, uniquement après le bilan final des impacts de la semaine de relâche (qui avait lieu la semaine dernière) rappelons-nous que ceux-ci seront visibles après 10 à 14 jours seulement.

Pour l'instant, les autorités sanitaires et la santé publique se gardent une réserve, puisque les variants du virus de la COVID-19 sont de plus en plus présents au pays, et qu'ils sont plus contagieux, notamment chez les jeunes.

 

« Je le répète: j'écoute la santé publique [...]. Par contre, vendredi, Isabelle Charest va venir ici avec la santé publique vous annoncer un plan graduel pour recommencer les sports au cours des prochaines semaines si les conditions le permettent. Ça veut dire, entre autres, une fois qu'on va avoir vu les résultats et les impacts de la semaine de relâche », précisait monsieur Legault.

Selon La Presse, on pourrait même s'attendre à des assouplissements pour Montréal, qui se trouve toujours en zone rouge de la pandémie. Un couvre-feu remis à 21h30 au lieu de 20h (comme le reste du Québec qui est désormais majoritairement en zone orange) serait potentiellement à prévoir. Tous les détails sur la situation de la pandémie et des consignes imposées dans la métropole devraient être donnés mardi prochain.

Page d'accueil