Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé plus tôt aujourd'hui que l'administration du vaccin d'AstraZeneca (Covishield) sera suspendue temporairement pour les moins de 55 ans puisqu'il y aurait un lien potentiel entre celui-ci et certaines complications de santé.

Bien qu'il soit trop tôt pour déterminer s'il y a un lien avec le sexe des personnes qui réagissent moins bien au vaccin, la grande majorité des cas survenus sont chez les femmes de moins de 55 ans. D'ailleurs, les cas qui ont été remarqués dans certains pays européens sont plusieurs troubles de la coagulation et de thrombose veineuse cérébrale suite à la vaccination.

Plusieurs évaluations d'experts doivent donc être faites avant de recommencer à administrer le vaccin Covishield aux personnes âgées de moins de 55 ans. 111 000 doses ont été administrées au Québec pour le moment, mais aucun cas de thrombose lié au vaccin n'a encore été déclaré au Canada. Certains rendez-vous pour recevoir une dose peuvent donc être reportés.

« Les rares symptômes indésirables surviennent habituellement dans les jours qui suivent la vaccination. Une personne récemment vaccinée doit consulter rapidement un médecin ou contacter Info-Santé si elle observe ces symptômes dans les jours suivants la vaccination: maux de tête graves ou persistants, vision trouble, douleur à la poitrine, enflure des jambes, douleur abdominale persistante, présence de contusions (bleus) sur la peau », peut-on lire dans le communiqué.

Consignes et mesures Ă  compter du 26 mars: zones rouge et orange

Crédit: François Legault via Facebook

Consignes et mesures Ă  compter du 26 mars: zone jaune

Crédit: François Legault via Facebook
Page d'accueil