Hier, mercredi 31 mars 2021, le premier ministre François Legault, accompagné du directeur de la Santé publique, docteur Horacia Arruda et du ministre de la Santé, monsieur Christian Dubé, tenait une conférence de presse « d'urgence » afin de faire le point sur la situation de la pandémie au Québec, tout particulièrement dans 4 régions, soit le l'Outaouais, la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et le Bas-Saint-Laurent.

 

« On continue d'être inquiets puis on continue de voir aujourd'hui et hier une augmentation du nombre de nouveaux cas [dans ces 4 régions] », expliquait le premier ministre.

 

Ces 4 régions passent donc de l’orange au rouge (selon les paliers d'alerte de la pandémie établis par les autorités sanitaires québécoises), à compter d'aujourd'hui, jeudi 1er avril 2021, à 20h.

 

Cela signifie notamment que ces 4 régions perdront certains de leurs privilèges acquis, tandis que les mesures sanitaires et consignes ne sont pas les mêmes en zone orange qu'en zone rouge. Les restaurants de ces régions devront notamment fermer leurs salles à manger à nouveau, mais le gouvernement provincial assure que des subventions et de l'aide financière seront offertes pour les différents milieux affectés par ce « reconfinement ».

 

Mais la situation inquiète d'autant plus le gouvernement québécois dans 3 villes en particulier (faisant partie de ces 4 régions), à Québec, à Lévis ainsi qu'à Gatineau.

 

« Là où on a vraiment beaucoup d'inquiétude, parce que ça continue de se détériorer, c'est Québec, Lévis et Gatineau. On voit hier, aujourd'hui, le nombre de cas continue d'augmenter presque de façon exponentielle », déclarait monsieur Legault. « Donc c'est pour ça que je vous annonce, qu'étant donné que la situation est critique et qu'il faut agir rapidement avant qu'il n'y ait un impact trop grand sur les hospitalisations, qu'à compter de demain 20h [donc, aujourd'hui] à Québec, Lévis et Gatineau, on va mettre ces sous-régions sur pause pour une période d'une dizaine de jours, donc jusqu'au lundi 12 avril. Ça veut dire, concrètement, qu'on va fermer [...] les commerces non essentiels; les écoles, cinémas, théâtres, musées, salons de coiffure, gyms et autres. [...] Puis on va limiter pour Québec, Lévis et Gatineau, les lieux de cultes à 25 personnes. [...] En plus, toujours dans ces 3 villes-là, on va remettre le couvre-feu à 20h, ça veut dire que les commerces essentiels comme les épiceries vont devoir fermer à 19h30. Donc, en gros, ce qu'on dit, c'est que la situation est critique, se détériore dans ces 3 villes-là, et il faut que les gens, essentiellement, restent chez eux », poursuivait-il.

Évidemment, les autorités sanitaires et le gouvernement surveillent la situation de près, et réajusteront en conséquence au moment opportun. Bien sûr, ceci est un coup dur pour les 3 villes mises « sur pause », alors que la majorité du Québec connaissait de belles températures printanières la semaine dernière, donnant envie aux citoyens et citoyennes de la province de sortir et faire des activités afin de profiter de l'arrivée de la saison chaude.

Consignes et mesures à compter du 26 mars: zones rouge et orange

Crédit: François Legault via Facebook

Consignes et mesures à compter du 26 mars: zone jaune

Crédit: François Legault via Facebook
Page d'accueil