Ce vendredi, soit le 29 avril, le long métrage L'Inhumain prendra l'affiche dans les cinémas de Gatineau, Montréal,Longueuil, Laval, Québec, Sherbrooke, Rouyn-Noranda, Val d’Or, Amos et La Sarre.

Le film met en vedette Samian (Aller-simple, Hochelaga, terre des âmes, Chasse-Galerie : la légende), Véronique Beaudet (Épidémie, 19-2), Jeanne Roux-Côté (Flashwood, Jouliks), Sonia Vigneault (Une autre histoire, Bête noire, District 31, Mémoires vives), Odeshkun Thusky et Andrew Dewache.

 

Le thriller psychologique, qui dure 85 minutes, est interprété en trois langues (le français, l’anglais et l’anishinaabemowin). Il a d'autant plus été tourné dans la région de Maniwaki, sur le territoire algonquin de Kitigan Zibi ainsi qu'à Montréal.

L'Inhumain est inspiré de la légende algonquine du Wendigo. Cette créature maléfique de la culture autochtone ressemble un peu au « bonhomme sept-heure » qui fait peur aux enfants. En fait, la légende est une leçon sur « les risques néfastes du matérialisme et de l’avarice ».

« Selon la prémonition des aînés, l’histoire du Wendigo et ses sous thèmes, aborde  la force, la solidité et la puissance d’un peuple qui choisit de vivre en communauté plutôt que de privilégier l’égocentrisme ».

 

Le réalisateur, scénariste et producteur Jason Brennan lui-même membre de la communauté de Kitigan Zibi. C'est donc inspiré des récits de ses proches qu'il a bâti son histoire, très contemporaine et personnelle.

L'histoire va comme suit : « Mathieu est un brillant neurochirurgien avec une vie professionnelle et personnelle en chute libre. Divorce imminent, perte d’emploi, abus de substances, la crise de la quarantaine provoque toute une dérape. De plus, le décès soudain de son père le force à retourner chez lui en territoire anishinaabe, un lieu qu’il tente d’éviter depuis sa jeunesse. Néanmoins, Mathieu accepte d’aller déposer les cendres de son père au cœur de leur territoire ancestral et souhaite du même coup se retrouver. L’escale loin de la ville s’annonce comme une belle pause jusqu’au moment où Mathieu réalise qu’il est maintenant la proie d’une créature maléfique connue comme étant le Wendigo. Le pèlerinage de Mathieu devient rapidement un cauchemar inimaginable qui le changera à jamais. Qu’on le veuille ou non, nos vices finissent toujours par nous rattraper ».

 

 

View this post on Instagram

A post shared by Samian Perso (@samian_officiel)

Soulignons de Samian est resté plutôt occupé dans la dernière année, notamment avec le film L'Inhumain, mais aussi avec sa série documentaire Premier contact. Dans l'émission, nous suivrons six Québécois et Québécoises qui vivront une immersion totale dans des communautés autochtones pendant 18 jours.

« Souvent, les perceptions des Québécois envers les peuples autochtones ne sont fondées sur aucune connaissance, ni du véritable passé de ces derniers, ni de l’expérience directe des communautés actuelles. Il ne fait aucun doute que les préjugés, le racisme et le manque d’empathie qu’éprouvent certains allochtones envers les Premières Nations du Canada proviennent de cette ignorance [...] Le voyage mettra aussi à l'épreuve leurs opinions et remettra en question leurs préjugés au sujet d’un peuple qu’ils ne connaissent que très peu et ce, malgré sa proximité. Cette immersion culturelle et spirituelle changera à jamais la vie des participants ».

En bref, Samian ne cesse de nous épater et nous avons très hâte à vendredi prochain pour visionner le long métrage.

 

Page d'accueil