Il fait enfin beau et chaud et c'est la saison du homard qui arrive dans la belle province! Abondant d'avril à juillet, ce crustacé s'apprête de multiples façons et peut s'apprécier de plusieurs manières. Et que dire de réutiliser les carapaces pour en faire une bisque ensuite pour prolonger le plaisir! C'est pourquoi le homard est un crustacé aussi versatile, surtout lorsqu'on parle d'accords mets vins avec celui-ci puisqu'on peut essayer différents vins selon sa préparation. On vous suggère donc ici quelques vins à boire selon votre repas de homard. Cheers!

 

#1 Servir le homard en simplicité

Crédit: SAQ

Le homard a l'avantage de s'apprécier juste cuit et servi froid. Servi avec un riz et un beurre citronné, c'est un repas estival qui s'accorde traditionnellement avec des vins blancs qui présentent davantage d'acidité pour justifier un équilibre de saveur avec le côté salin du homard. On recherche alors des blancs secs de terroirs frais, comme des blancs de la vallée de la Loire qui présenteront une acidité fraîche. On recommande un blanc non boisé comme le Vouvray Spring 2020 de Vincent Carême. Bien qu'il soit aromatique, ce Chenin blanc non boisé présente un profil fruité fort intéressant et une fraicheur sans égal.

Disponible en ligne ici et dans certaines succursales Ă  20,65$.

#2 Pour le homard sur le BBQ

Crédit: SAQ

L'été, c'est aussi le meilleur prétexte pour utiliser le BBQ à toutes les occasions possibles. Le homard est un crustacé qui se cuisine très bien au BBQ puisque sa chair tolère bien la chaleur lorsque maîtrisée. Lorsque grillé et servi chaud avec un beurre aux herbes et des citrons grillés, on peut alors l'accorder avec des blancs un peu plus ronds et boisés, mais qui conserve une acidité. On privilégie des cépages comme le Chardonnay ou le Vermentino, mais on vous recommande particulièrement ce Beaujolais Blanc 2020 du Château des Pertonnières. La cuvée La Prébende est 100% chardonnay et présente des arômes floraux et légèrement épicés.

Disponible ici dans certaines succursales Ă  21,10$.

#3 Boire du vin avec des guédilles

Crédit: SAQ

Si certains préfèrent le homard dans une présentation plus pure avec quelques à côtés, d'autres ADORENT le manger dans un pain hot-dog en guédille! Cette version fast-food du homard n'est pas moins noble, au contraire, les guédilles font de plus en plus fureur sur les cartes de restaurant. Elles sont faciles à préparer et on aime les servir avec de la salade de chou et des frites dedans et à côté! C'est pourquoi on peut se permettre de boire un blanc frais un peu plus mûr, comme le Pecorino d'Abruzzo 2020 de Francesco Cirelli. Le Pecorino est un cépage autochtone italien peu connu, mais son caractère éclatant et sa texture en bouche en font un excellent accord avec ce type de plat.

Disponible en ligne ici et dans certaines succursales Ă  23,80$.

#4 Transformer le homard

Crédit: SAQ

C'est connu, ce n'est pas seulement la chair du homard qui est savoureuse! Pour éviter le gaspillage alimentaire, on conserve les carapaces après le repas. On peut ensuite les transformer de plusieurs manières: bouillons, sauces, huiles... Mais pour en faire un repas plus élaboré, on aime préparer une bisque de homard, un classique de la gastronomie française. On lui préférera un vin blanc sec avec plus d'évolution. Ceux qui ont un plus gros budget pourront boire leurs grands blancs de Bourgogne ou des Chablis avec des élevages plus prononcés, mais parce qu'on aime essayer des choses nouvelles, on aime beaucoup le Manzoni Bianco Fontanasanta 2020 de Foradori. Ce vin du nord de l'Italie est composé à 100% de Manzoni Bianco, qui est un croisement entre du riesling et du pinot blanc. Doté d'une belle acidité, son corps moyen est marqué par son élevage en fût d'acacia, qui lui apportent de belles subtilités. Ce vin peut également attendre quelques années en cellier pour être dégusté!

Disponible ici dans certaines succursales Ă  35,75$.

Page d'accueil