Le mouvement de dénonciations qui déferle sur les réseaux sociaux en ce moment n'épargne pas le milieu des artistes.

On apprenait mercredi soir que la maison de disque de Bernard Adamus, Dare to Care Records, se dissociait de l'artiste après que plusieurs allégations d’inconduite sexuelle aient été rapportées sur la toile.

C'est dans une publication Instagram que la maison de disque a annoncé la nouvelle, mercredi en fin de soirée : « Aux victimes qui ont parlé : nous vous écoutons, nous vous entendons et nous donnons de la valeur à vos témoignages. Les valeurs de Dare To Care prônent un environnement sécuritaire et exempt de toute forme de violence ou d’abus. Dare To Care a mis fin à sa relation d’affaires avec Bernard Adamus suite aux dénonciations dont il a fait l’objet. Nous nous engageons à être plus vigilants et proactifs pour nous assurer que tous les gens avec qui nous travaillons respectent ces mêmes valeurs. »

 

L'histoire ne s'arrête pas là, puisque le fondateur et gérant de la maison de disque, Eli Bissonnette, personnage reconnu de la scène musicale québécoise, s'est retiré (pour une durée indéterminée) de ses fonctions dans la maison de disque.

Dans un statut Facebook, il clarifie la situation entourant Bernard Adamus, puis parle de ses propres agissements.

En terminant, Eli Bissonnette se retire donc de DTC pour un temps indéterminé et offre des excuses pour le comportement inapproprié qu’il a pu avoir dans le passé et souhaite que cela ne se répercute pas sur l’ensemble des employés de la maison de disque montréalaise.

« Je réalise maintenant à quel point, vu mon statut, certains de mes agissements, remarques, relations n’étaient pas forcément d’égal à égal. » - Eli Bisonnette

*** Sa publication sur Facebook a été supprimée. ***

Certaines personnes demandent également qu'il se retire de ses fonctions à l'ADISQ.

Plusieurs artistes de la maison de disque Dare to Care, dont Cœur de Pirate et Les Sœurs Boulay, ont également décidé de réagir concernant cette situation en publiant des messages sur leurs réseaux sociaux respectifs.

 

View this post on Instagram

K Merci là

A post shared by Coeur De Pirate (@beatricepirate) on

 

La maison de disque Dare To Care a également réagit face à l'annonce de Eli Bissonnette voulant se dissocier complètement de son ancien patron et fondateur.

«Nous nous dissocions à partir de maintenant d'Eli Bissonnette. Concrètement, il n’est déjà plus présent au sein du comité de direction et ne prend plus part à aucune réunion, décision ou discussion avec les membres de notre équipe. Nous avons bien conscience qu’il est toujours l’unique actionnaire de Dare To Care et que c’est un problème. Nous envisageons donc la voie de la médiation pour modifier notre structure afin d’assurer la continuité de nos opérations.

Nous nous engageons également à rompre tout lien avec des artistes, collaborateurs et partenaires visés par des allégations ou agissements qui ne correspondent pas aux valeurs que l’on souhaite véhiculer.»

Plus de contenu