L’étau se dessert lentement autour de Britney Spears. La chanteuse vient de retrouver le droit de conduire une voiture.

Selon ce qu’a appris le magazine People, la vedette de 39 ans peut à nouveau se retrouver au volant d’un véhicule. Pour la femme qui est sous la gouverne d’une tutelle de son père, c’est un pas vers le retour à la liberté.

Le vent semble tourner dans l’affaire Britney Spears. Après 13 ans de tutelle, la chanteuse qui demande à retrouver une vie normale gagne les batailles une à la fois.

Tout cela à débuté le 14 juillet dernier lorsqu’un juge l’a autorisé à être représenté par un nouvel avocat, Mathew Rosengart.

C’est ce dernier qui a réussi à obtenir la permission que la chanteuse puisse recommencer à conduire par elle-même.

«Britney est très heureuse que la tutelle lui accorde à nouveau le droit de conduire. Elle est excitée et reconnaissante de toute l’aide qu’elle reçoit en ce moment», explique la source du magazine.

Pour la vedette, cette permission de conduire à nouveau est le premier signe d’assouplissement de sa tutelle depuis 2008. Depuis 13 ans, le père de la chanteuse, Jamie, et un fiduciaire sont ceux qui prennent les décisions personnelles, professionnelles et financières au nom de la star.

«Britney est heureuse des développements au tribunal. Elle espère fortement que son nouvel avocat pourra briser la tutelle», ajoute la source.

Britney Spears met elle aussi de la pression sur la tutelle qui l’afflige. Le 17 juillet dernier, elle écrivait sur Instagram qu’elle «ne donnerait plus de spectacles» tant que son père serait responsable de sa tutelle.

Le retour derrière le volant pour Britney Spears est certes une victoire, mais le retour à la liberté n’est pas encore gagné. Le clan de la chanteuse et celui de la tutelle ont encore d’autres rendez-vous à venir devant le tribunal qui doit statuer de la situation.

Page d'accueil