Les cocktails classiques vivent un retour important depuis la dernière décennie. L'un des plus emblématiques est probablement le Negroni, ce cocktail à base de gin, Campari et vermouth rouge à part égale. Si ce cocktail est autant adoré que mal-aimé, il est probablement l'un des plus populaires de son époque, puisqu'on lui retrace des dizaines de variantes.

En fait, le Negroni est lui-même une mutation du cocktail Torino-Milano, élaboré vers 1860 dans le caffé de Gaspare Campari. La recette originale contient du vermouth rouge et du Campari, cette liqueur amère italienne élaborée par le même maître-liquoriste. Elle se caractérise par sa couleur rouge éclatant et son goût amer, qui est la combinaison d'une soixantaine d'épices, d'herbes et de fruits. Le cocktail fait fureur instantanément et plusieurs variantes émergent dans le siècle suivant. La plus connue est probablement l'Americano, qu'on peut attribuer aux Américains qui, pendant la Deuxième Guerre mondiale, goûteront au Torino-Milano puis y ajouteront du soda pour limiter son amertume. Ian Fleming fait d'ailleurs mention de ce cocktail dans plusieurs romans de l'agent 007.

 

Mais c'est le fameux comte Camillo Negroni qui, au retour d'un voyage aux États-Unis et au Canada en 1919, consommera le premier cocktail Negroni tel qu'on le connait. C'est lors de sa visite au caffé Casoni à Florence que le barman Fosco Scarselli lui servira le Torino-Milano en ajoutant du gin, à la demande du comte. Un classique est né et sera adoré par plusieurs (comme le réalisateur Orson Welles ou encore l'écrivain Ernest Hemingway) puis mis de côté pendant plusieurs années avant de renaître en popularité récemment.

Vous pouvez consulter la recette de base du Negroni ici, mais voici cinq autres variantes à essayer à la maison pour les plus curieux. Cheers!

 

#1 Negroni Sbagliato

Crédit: @imbibe via IG

Créé par erreur dans les années 70 par Mirko Stocchetto au bar Basso, ce cocktail associe le vermouth rouge et le Campari avec du vin mousseux. Cette variante conserve le caractère low abv et la personnalité de la recette originale. On recommande d'utiliser un vin mousseux plus fruité comme un Prosecco. Recette ici.

#2 White Negroni

Crédit: @intheloopdrinks via IG

Les variantes du Negroni se multiplient et se ressemblent, mais on considère que l'essence de ce drink est son amertume et son équilibre. Pour un cocktail pâle et plus floral, on substitue le Campari pour une liqueur de Gentiane, comme la Suze, ou on peut aussi utiliser la liqueur amère italienne Strega à base de safran. Recette ici.

#3 Boulevardier

Crédit: @stilldot.official via IG

Popularisée dans les années 20, cette version plus riche et réconfortante substitue le gin par du whisky. Certains le préféreront avec du bourbon, qui apportera un caractère plus doux, alors que d'autres favoriseront un whisky rye, qui apportera des notes épicées qui complètent le Campari et le vermouth rouge. Recette ici.

#4 Bermuda Hundred

Crédit: @amateur_bartender_9x via IG

Beth Dixon – du bar Pasture en Virginie – a élaboré ce cocktail en lui apportant une twist Tiki. Le jus d'ananas et le Campari se complètent à merveille, avec la douceur de l'orgeat et la puissance du gin. Le gin utilisé dans la recette originale n'est malheureusement pas disponible au Québec, mais on vous recommande celui-ci. C'est une belle version estivale du cocktail classique! Recette ici.

#5 Kula Negroni

Crédit: Lizzie Munroe

Julie Reiner – du bar Clover Club à Brooklyn – élabore cette version en préférant le vermouth blanc au vermouth rouge, puis en infusant le Campari avec des fraises. On adore cette touche saisonnière, considérant que les fraises du Québec seront en saison très bientôt! Recette ici.

Page d'accueil