Engagé. Voilà comment nous pourrions décrire Marcel Simard. Le cinéaste, sociologue de formation, a passé sa vie à s’engager auprès des plus démunis. Après les avoir observés en tant qu’anthropologue, il a voulu partager ce qu’il a appris d’eux, en tant que producteur, scénariste et réalisateur.

Retrouvé mort dans sa voiture, le samedi 6 mars au matin, l'homme âgé de 64 ans avait décidé de mettre fin à ses jours. Le 9 juin, la Cinémathèque québécoise lui rendra un dernier hommage.

En 1985, cet homme de conscience sociale aiguë fondait les Productions Virage. Sa femme, Monique Simard, directrice du programme français de l’Office nationale du film,  en sera la vice-présidente de 1988 à 2008. La compagnie sera en faillite en février 2010, après plus de 100 films produits.

Défenseur du film d’auteur et du documentaire, ses productions demeurent bien ancrées dans le patrimoine cinématographique québécois. La vie a du charme, de Jean-Philippe Duval, À hauteur d’homme de Jean-Claude Labrecque ou encore Des marelles et des petites filles de Marquise Lepage, ont su trouver en lui un homme audacieux qui n’avait pas peur de s’aventurer sur des projets qui lui tenaient à cœur.

Empli d’humanité et d’empathie envers les moins prospères, il saura aussi mettre à profit ses qualités humaines en tant que réalisateur.

En 1988, il réalise Le grand monde, d’après une histoire écrite avec un groupe d’ex-patients psychiatriques d'Action Santé de Pointe Saint-Charles.

Trois ans plus tard, il revient avec un film-choc, devenu film-culte pour les jeunes en difficultés. Love-Moi fait l’autopsie de la violence dans un quartier populaire de Montréal.

Avec Les mots perdus, en 1993, le réalisateur et scénariste se penche sur quatre histoires de vie de personnes ayant perdu l’usage de la parole.

Son dernier film, Le petit monde d’Elourdes, était à l’affiche en avril. Le cinéaste n’aura malheureusement pas eu le temps de le voir en salle.

Afin de lui rendre hommage, la Cinémathèque québécoise projettera Love-Moi, le mercredi 9 juin, à 18h30 dans la salle Claude-Jutra, suivi d’une discussion avec les comédiens et amis.
 

Projection de Love-Moi | Cinémathèque québécoise, le 9 juin
cinematheque.qc.ca

Page d'accueil