TROJANMC et le Conseil d'information et d'éducation sexuelle du Canada ont mené une étude auprès d'étudiants universitaires canadiens âgés de 18 à 24 ans, donc la génération Z, sur les rencontres, les relations et la sexualité … et en voici le résultat !

Dans les gros facteurs d’influence d’aujourd’hui, vous vous en doutez, on parle d’applications mobiles, de recherche d'information en ligne et de quête de plaisir.

 

Dr Google

71 % des femmes et 60 % des hommes, en matière de sexualité, vont chercher l’information sur Google, faisant d’Internet la référence #1. Les amis et les professionnels de la santé seront, à presque égalité, l’option #2.

 

Quand le sexe passe par les apps

1 répondant sur 5 a déclaré avoir eu sa dernière expérience sexuelle grâce à Tinder ou à Grindr. Il faut aussi se dire entre nous que ça doit bien être rendu le mode de rencontre #1.

Plus de la moitié des répondants ont eu leur dernière relation sexuelle avec un partenaire stable. Beaucoup de gens en couple ! Et sinon 12 % en une histoire d’un soir (les rencontres dans les bars doivent définitivement être en baisse) et 12 % pour l’amant occasionnel.

 

Intensifier le plaisir

Pour prendre 2 fois plus leur pied, 21 % des répondants utilisent des condoms texturés, 20 % du lubrifiant, 6 % de la porno, 8 % de l’alcool et 7 % le cannabis. Pas trop mal… je serais curieuse de voir les données des années 70 😉.

 

Le condom

Depuis les six dernières années l'utilisation du condom chez les jeunes Canadiens reste stable, avec 52% des répondants qu’ils l’ont utilisé lors de leur dernier acte sexuel. Par contre, le nombre de femmes qui disent « ne pas être préoccupées du tout » par la possibilité de contracter une ITS a plus que doublé, de 20% en 2013 à 43 % dans le sondage de cette année. Les hommes restent stables, mais sont quand même à près de 30% répondants non préoccupés.

Et présentement il y a hausse du taux d’ITS au Canada ! Surtout chez les 20 à 24 ans, où de 2007 à 2016 le taux d’infection à la chlamydia a augmenté de 49%, et celui de la gonorrhée, de 81%.

Donc les filles, quand ce n’est pas votre chum : sans condom c’est non !

 

Les résultats sont fondés sur les données recueillies auprès de 1 472 jeunes adultes de plus de 50 universités canadiennes lors d'un sondage en ligne de 64 questions. Le sondage a été mené par Léger Marketing.

Crédit photos de couverture : Unsplash | Yogas Design et Charles PH

Page d'accueil