Les autorités ont incarcéré les orgiastes pour avoir bafoué la loi sur la quarantaine qui est en vigueur en Espagne, révèle le quotidien The Sun.

Lors de leur intervention rendue possible grâce à un délateur, les policiers ont de plus saisi de la cocaïne et de l'ecstasy dans un appartement touristique loué pour une semaine par l'une des personnes incarcérées.

L'Espagne est le second pays européen le plus touché par la COVID-19. On y recense à ce jour plus de 56 000 cas et plus de 6 600 décès.

Dès l'introduction de cette loi samedi dernier par le premier ministre Pedro Sanchez, les policiers se sont contentés de donner des avertissements aux citoyens. Plus de 31 000 avertissements ont été communiqués.

Malgré le sérieux de la pandémie mondiale de coronavirus, la loi forçant les Espagnols à se placer en confinement et à éviter tout rapprochement social n'est pas toujours respectée.

Le 25 mars seulement, 55 personnes ont été arrêtées pour l'avoir enfreinte. Cela porte à 6 000 le nombre d'Espagnols emprisonnés pour cette raison.

La loi limite les déplacements. Elle autorise les citoyens à se rendre au travail (services essentiels), à l'épicerie ou à sortir les animaux de compagnie pour leurs besoins.

Le jogging ou le vélo sont interdits. Les boutiques, pubs, restaurants, théâtres et cinémas sont fermés.

Photo : Cover Images

Plus de contenu