Ce qu'il y a à savoir sur les frais supplémentaires et la «taxe COVID»!

Crédit photo: Alison Slattery

Depuis la réouverture des restaurants et des services tels que les salons de coiffure et salons d'esthétisme, plusieurs personnes ont constaté qu'une «taxe COVID» leur était demandée afin de compenser pour toutes les mesures mises en place en lien avec la pandémie.

Évidemment, il semble logique que les commerces, après avoir dû fermer leur porte pour trois mois, demandent une certaine compensation aux consommateurs, non seulement pour les mois perdus, mais aussi pour tous les frais engendrés par les nouvelles mesures sanitaires telles que les masques, les désinfectants, les frais de ménage, les installations en plexiglas, etc.

Par exemple, une personne sous le pseudonyme de «Mécréante» a mis une facture du Restaurant Napoletana à Montréal sur Twitter en montrant le «frais COVID-19». Elle a ainsi demandé à ses abonnés s'il était légal de demander des frais de la sorte.

 

View image on Twitter

Crédit photo: Twitter

Depuis, le restaurant Napoletana a fait ses excuses et s'est expliqué à ses clients dans une publication Facebook:

En raison des réactions sur les médias sociaux, nous avons décidé de retirer le coût de 4$ par personne occasionné par...

Posted by Pizzeria Napoletana on Thursday, June 25, 2020

Selon le site de l'Office de la protection du consommateur, «Un commerçant ne peut exiger un prix supérieur au prix annoncé. Les commerçants ont en effet l’obligation d’annoncer un prix « tout inclus ». Cela signifie que le prix annoncé doit comprendre toutes les sommes que vous devrez payer pour acheter le produit ou le service (la TPS et la TVQ, notamment, font partie des exceptions).»

Ce qui veut donc dire que le commerçant doit ajouter au préalable les frais COVID sur son produit, il ne peut pas l'ajouter sur la facture, tel que mentionné ici:

 

Votre coupe de cheveux pourrait donc vous coûter plus cher, mais les frais supplémentaires doivent être inclus dans le prix de départ puisqu'ils ne sont pas considérés comme une taxe. Voici donc quoi faire si vous croyez que le prix de votre produit ou votre service est exagérément trop élevé.

 

 

Pour toutes autres questions, vous pouvez aussi consulter le site de l'Office de la protection du consommateur.

 

En rafale

 

7 salons de coiffure et barbiers montréalais à qui confier votre «tête de confinement»!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES