Des chercheurs découvrent une grippe porcine propice à une prochaine pandémie!...

Crédit photo: Florian Rieder via Unsplash

C'est dans un article de La Presse, publié hier après-midi, que nous apprenions que des chercheurs ont récemment découvert un virus de grippe porcine qui pourrait potentiellement mener à une autre pandémie.

 

En effet, selon une étude parue récemment dans la revue scientifique américaine PNAS, cette souche de virus de grippe porcine découverte en Chine présenterait toutes les caractéristiques capables de provoquer une future pandémie.

 

 

Appelés G4, ces virus descendraient de la souche H1N1, à l’origine de l'épidémie de 2009, et posséderaient «tous les traits essentiels montrant une haute adaptabilité pour infecter les humains», affirment des scientifiques d’universités chinoises et du Centre de prévention et de lutte contre les maladies chinoises.

 

Afin d'appuyer leur théorie, les chercheurs chinois ayant réalisé l'étude préliminaire menant à cette conclusion ont effectué plus de 30 000 prélèvements nasaux sur des porcs dans les abattoirs de 10 provinces chinoises et dans un hôpital vétérinaire, entre 2011 et 2018. Sur ces 30 000 cobayes, de nombreux spécimens étaient infectés, pour un total de 179 virus de grippe porcine échantillonnés.

 

Après plusieurs expériences en laboratoire sur ces échantillons, l'équipe de scientifique a testé les différents types de virus de grippe porcine sur des furets, des animaux communément utilisés dans la recherche sur la grippe, puisque leurs symptômes sont comparables à ceux des humains. Résultats: les animaux avaient de la fièvre, de la toux et des éternuements.

 

Suite à ces tests sur les furets, ils ont observé que les virus G4 étaient plus infectieux, «se répliquaient dans des cellules humaines et provoquaient chez les furets des symptômes plus graves que d’autres souches», comme on pouvait le lire sur La Presse. Par ailleurs, ils en ont conclu que l’immunité obtenue après avoir contracté les virus humains de la grippe saisonnière ne protégeait pas contre les virus G4.

 

Pire encore, les ouvriers et personnes travaillant avec les porcs testés lors de l'étude étaient relativement nombreux à avoir été infectés. Selon des tests sanguins, 10,4% d'entre eux auraient potentiellement contracté l'un des virus. En ajout à cela, environ 4,4% de la population générale aurait également été contaminée.

 

Malgré qu'il n’y a pas encore de preuve qu’il peut être transmis d’humain à humain, le virus serait déjà passé des porcs aux humains, rapportent les scientifiques.

 

Ce qui inquiète le plus les scientifiques et les autorités toutefois, c'est la transmission d'humain à humain. 

 

« Les pandémies se produisent quand des virus de grippe A avec un nouvel antigène de surface HA devient capable de se transmettre d’humain à humain. L’inquiétude est que les infections d’humains par les virus G4 ne mènent à une adaptation humaine et n’augmentent le risque d’une pandémie humaine » concluent les chercheurs dans l'article de PNAS.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES