Le témoignage de «réouverture post-confinement» d'une propriétaire de restaurant porte à réfléchir!

Crédit photo: Ilene Polansky via Facebook et @maestrosvp via Instagram

Dans une publication partagée hier sur son compte Facebook, la propriétaire du Maestro S.V.P., un restaurant bien connu des Montréalais pour sa cuisine haut de gamme et ses plats gourmands issus des produits de la mer, nous faisait part de son mécontentement et sa peine face à la réouverture post-confinement de son institution.

 

I am so sad today, and I will be tomorrow. There is so much disrespect regarding COVID-19 in Montreal. Across the...

Posted by Ilene Polansky on Monday, July 6, 2020

 

« Je suis tellement triste aujourd'hui, et je le serai demain. Il y a tellement un manque de respect envers la COVID-19 à Montréal. En face de mon restaurant, je vois des files d'attente au bar sans distanciation sociale et personne ne porte de masque, et ce, presque tous les jours.


La nuit dernière a dû être l'une des pires nuits de mes 28 ans d'histoire en tant que propriétaire du Maestro S.V.P. Alors qu'il y avait des clients aimables et compatissants, plusieurs autres me traitaient comme une domestique. Un groupe d'environ cinq personnes a jeté des boissons ramenées du dépanneur partout sur mon étage, le laissant rouge, collant et couvert de canettes vides de boisson énergisante Monster, de Coke et de Crush à l'orange. Ils ont laissé tomber de la nourriture partout, tandis qu'un autre groupe assis à une table (distanciée) à proximité faisait jouer des vidéos sur leurs téléphones portables avec le son au maximum, alors qu'ils hurlaient et riaient comme s'ils étaient les seuls au restaurant. Les deux groupes se levaient, se déplaçaient dans le restaurant et entraient et sortaient par la porte d'entrée et les grandes fenêtres qui s'ouvrent sur la terrasse, montrant un manque total de conscience de leur entourage.


Une table de deux personnes qui est venue plus tôt a demandé si le dessert était "on the house" lorsque je leur ai offert le menu, et n'a laissé presque rien comme pourboire sur une facture de 196 $. Quand je leur ai demandé si le service était convenable et que je les ai interrogés sur le manque de pourboire, ils ont répondu en se décrivant comme des "travailleurs au salaire minimum", qui ne pouvaient pas se permettre un pourboire. Ils m'ont alors dit qu'ils écriraient une "mauvaise critique" pour Maestro.


L'une des tables des groupes susmentionnés a laissé 0,00 $ comme pourboire sur une facture de 494 $, disant qu'ils "avaient dépensé suffisamment".


Un autre client a choisi de s'asseoir sur la terrasse, mais a changé d'avis peu de temps après. Malheureusement, nous avions atteint notre limite de demi-capacité [imposée par les nouvelles règles sanitaires gouvernementales] à ce moment-là, alors j'ai expliqué que ce n'était pas possible. Sa réponse a été de me donner le doigt d'honneur avec sa main à quelques centimètres de mon visage.


Quatre hommes ivres ont exigé que j'arrange ma terrasse d'une manière qui ne respecte pas les règles de distanciation sociale. Quand j'ai refusé, ils ont menacé de "faire une critique d'une étoile".


Je suis profondément attristée par tout ce que j'ai décrit et ces expériences m'ont encouragée à réfléchir sur ma propre histoire: mon restaurant a survécu à Montréal - une ville avec certains des meilleurs - pendant 28 ans. Bien que je n'aie jamais vu mon statut de femme comme quelque chose qui a entravé mon succès, la réalité est qu'à cause de cela, et d'autres facteurs qui composent mon identité, j'ai commencé dans une position désavantageuse sur de nombreux fronts. Pourtant, je me suis montré à la hauteur à chaque fois et à cause de cela, j'ai survécu.


À 59 ans, je travaille toujours le plancher; je prends toujours de jeunes employés sous mon aile et les mets au défi de faire face à leurs faiblesses tandis que je souligne leurs forces. Je me lève toujours le matin pour m'asseoir à mon bureau, avant même de manger, pour commencer la première tâche de la journée qui contribuera à la capacité du Maestro à apporter de la joie aux gens à travers l'atmosphère, la communauté et surtout, des fruits de mer incroyables.


Aux clients et amis qui m'ont soutenu tout au long de cette période, merci beaucoup. Vous m'avez rappelé que le monde est beaucoup moins effrayant lorsque nous y sommes ensemble; "il y a de la force dans les chiffres", comme dit le proverbe.


À ceux qui m'ont méprisée et manqué de respect, honte à vous. Au nom de tous ceux qui travaillent dur pour traverser cette pandémie en toute sécurité et en paix, réveillez-vous et faites mieux.
» Écrit Ilene Polansky.

 

 

Suite à la lecture de ce témoignage poignant d'une vétérane de l'industrie, on ne peut éviter de prendre un moment d'introspection à savoir si la façon dont nous traitons nos serveurs lors de nos récentes sorties est adéquate.

 

Malgré que le «déconfinement progressif» soit entamé depuis plusieurs semaines déjà, la pandémie de la COVID-19 est toujours bel et bien présente parmi nous et l'ombre d'une 2e vague plane constamment au-dessus de nos têtes. Que nous soyons pressés de sortir et excités à l'idée de pouvoir enfin apprécier un repas au restaurant, il est primordial de garder à l'esprit que les temps sont encore incertains et que cette réouverture peut être anxiogène pour plusieurs.

 

Rappelons-nous les lignes de bonne conduite et respectons les règles imposées par les restaurateurs, qui sont tout aussi ravis de nous revoir. Ensemble, nous pouvons travailler «main dans la main» (à 2 mètres de distance) à rendre cette expérience agréable pour tout le monde.

 

Bon repas!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES

Aidez-nous à continuer d'offrir du contenu gratuit et de qualité en désactivant votre bloqueur de publicités sur notre site.

Pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité, suivez les indications en cliquant ici:

Comment désactiver mon bloqueur de publicités?

Selon votre bloqueur de publicités (Ad Blocker), suivez les instructions détaillées ci-dessous pour ajouter notre site à la liste blanche. Vous ne voyez pas l’application ou l’extension que vous utilisez? Reportez-vous au site Web de votre bloqueur d’annonces pour plus d’informations.

AdBlock
AdBlock Plus
Disconnect
uBlock Origin
  1. 1. Cliquez sur l’icône dans votre barre de navigation.
  2. 2. Dans le menu, cliquez sur « Ne pas activer sur les pages de ce site ».
  3. 3. Cliquez sur « Exclure ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur de l'application Adblock Plus dans le coin haut-droit de votre barre de navigateur.
  2. 2. Lorsque la fenêtre contextuelle apparaît, cliquez sur « Bloquer les publicités sur ».
  3. 3. Cliquez sur « Actualiser ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur l’icône dans le coin supérieur de votre barre de navigateur.
  2. 2. Cliquez sur ces mots: « Site de liste blanche ».
  3. 3. Cliquez sur « Actualiser ».
  4. 4. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !
  1. 1. Cliquez sur dans le coin supérieur de votre barre de navigateur.
  2. 2. Cliquez sur l’icône bleu.
  3. 3. La page se rechargera OU rechargez votre page. Vous pouvez continuer à naviguer sur notre site !