Le « Nightlife » étant plus lent cette année à cause de la pandémie, on vous a parlé d'immobilier un peu plus qu'à notre habitude. Qui dit télétravail, dit être confortable chez soi. Puisqu'on est dans le même bateau que vous et qu'on doit télétravailler, on s'est dit que de vous présenter les maisons qui semblaient les plus confortables de Montréal ne ferait pas de torts.

Cette année, si vous avez suivi l'immobilier un peu, vous avez sûrement entendu dire que le marché était « aux vendeurs » et on voulait en apprendre un peu plus sur le sujet, et vous faire découvrir les prédictions 2021 de l'immobilier d'après l'Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec.

 

Dans le fond, l'année 2020 a atteint un record historique en termes de ventes au Québec avec une projection de 110 000 transactions. Oui, il y a eu une chute de 75% des ventes au mois d'avril en raison du premier confinement, mais ça a repris avec force en juin et en juillet.

D'après un sondage de Léger, 44% des jeunes de 18 à 34 ans ont subi un impact financier négatif dans la dernière année, ce qui a affecté l'accès à la propriété. D'ailleurs, le télétravail a changé la manière de voir les choses, puisque le prix n'est plus le critère principal lors de l'achat de la première maison. Puisqu'avant les gens voulaient surtout acheter une maison à proximité du travail, le fait de télétravailler change la donne. Le besoin d'avoir plus d'espace extérieur et une meilleure qualité de vie a pris le dessus.

Pour 2021, l'Association s'attend à ce que le nombre de ventes baisse comparé à 2020. Les conditions de marché vont quand même rester favorables aux vendeurs, même s'ils pensent que plusieurs propriétés seront remises sur le marché en lien avec la fin des programmes de soutien gouvernementaux, en plus de la fin des reports de paiements hypothécaires octroyés par les banques. Les prix vont encore être en hausse, mais de manière beaucoup plus modérée qu'en 2020 (enfinnnnn!).

Point positif pour les acheteurs, les conditions de surchauffe et de surenchère vont faiblir dans la région de Montréal grâce à l'atténuation des situations d'offres multiples, en particulier sur l'île. Le marché de la résidence secondaire demeurera actif malgré la pénurie d'offres. Eh oui, tout le monde voulait partir en campagne en 2020 ça a l'air!

 

C'est donc peut-être le moment que vous attendiez pour acheter votre première maison, mais ne vous faites pas trop d'attentes puisque le marché sera encore favorable aux vendeurs!

Source

Prévisions 2021 pour Montréal

Crédit: Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec
Plus de contenu