C'est hier, 13 janvier 2021, qu'était publiée sur Facebook une photo d'une nouvelle affiche publicitaire gouvernementale qui sème depuis la controverse.

 

Crédit:Audrey PM via Facebook

 

« Yasmine est devenue full célèbre. Ses sextos revendus sont disponibles contre sa volonté dans 25 pays sur 103 sites de pornographie juvénile », peut-on lire au-dessus et en dessous de l'image d'une jeune femme portant un sac en papier brun sur la tête, où il est inscrit « Sexto ».

 

On comprend rapidement pourquoi la photo de ce panneau est devenue aussi virale, ayant cumulé plus de 995 partages Facebook et quelque 300 commentaires en moins de 24 heures.

 

POUR UNE FOIS qu'on essaie timidement de prendre soin de nos filles, pourrait-on, JE RÊVASSE, s'adresser aux agresseurs...

Posted by Catherine Ethier on Wednesday, January 13, 2021

 

Plusieurs Québécois et Québécoises sont stupéfaits, du fait qu'encore une fois, la honte et le blâme soient projetés sur la victime. Pourquoi « Yasmine » devrait-elle porter un sac en papier sur la tête pour se cacher, alors qu'elle est la victime dans cette situation fictive?

 

Il est bien étonnant de voir que le gouvernement québécois ainsi que le gouvernement canadien aient choisi un tel angle de campagne — qui visait à la base à prévenir les jeunes des dangers de leurs interactions en ligne —, alors qu'il y a à peine 6 mois, la province en entier se révoltait lors de la vague de dénonciations d'inconduites sexuelles et de harcèlement afin de faire changer les choses.

 

Chose certaine: le Québec a encore énormément de travail à faire pour tenter de se débarrasser de la culture du viol, en commençant par donner plus de support aux victimes plutôt que de les couvrir de honte.

 

Pour le moment, rien n'indique que l'affiche ait été retirée et aucun commentaire n'a été émis par les entités gouvernementales en charge de cette campagne. On retrouve d'ailleurs la même image sur le site Web de celle-ci, www.fullcelebre.org.

 

Crédit:Capture d'écran, fullcelebre.org

Plus de contenu