Si vous avez un grand besoin de ressentir des émotions et de vivre des trucs différents ces temps-ci, vous serez heureux d'apprendre que l'artiste japonais basé à Tokyo Shohei Fujimoto ouvre dès aujourd'hui les portes du New City Gas afin de vous faire découvrir sa toute nouvelle exposition.

Celle-ci a fait un passage remarqué à New York, on est donc ben ben ben excités de voir ce que nous réserve l'artiste puisqu'il ajoutera même deux oeuvres totalement exclusives à l'édition montréalaise de l'expo! Vous pouvez donc vous préparer à voyager vers le connu et l'inconnu grâce à cette exposition de nature abstraite et minimalise produite en collaboration avec l'agence québécoise Produkt et le pionnier américain d'art numérique Artechouse. Vous y verrez des installations imitant le comportement des êtres vivants afin de révéler le lien qui nous unis avec la technologie. « Les résultats sont dramatiques et viscéraux, invitant le spectateur à exister, le temps de sa visite, dans un espace-temps qui lui est propre. »

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par New City Gas (@newcitygas)

Pendant environ une heure, vous aurez la chance de parcourir les diverses installations immersives réparties dans les 14 000 p2 du New City Gas. Il y a une oeuvre maîtresse dramatique, #Forme Intangible, qui explore la matérialisation de l'intangible à l'aide de 660 faisceaux laser cinétiques rouges. Ensuite, six autres oeuvres apporteront vos réflexions encore plus loin. Les voici:

  • Intangible #umbra est une œuvre qui se compose de 72 modules laser synchronisés et de projections visuelles en temps réel qui se concentrent sur la relation entre les graphiques générés par ordinateur et l'axe optique physique des modules laser.
  • Dynamic Light Statics propose un environnement austère dans lequel cinq moniteurs projettent des particules entremêlées de diverses lignes de lumière qui obéissent à des contraintes physiques.
  • Density compression est une expérimentation visuelle dans laquelle l’artiste explore le mouvement et la disposition de particules grâce à la manipulation d'une formule mathématique. On y découvre des résultats visuels surprenants.
  • Power of One #empty explore comment une ligne et une lumière vive peuvent créer et définir un espace. Elle vise à recréer le vide en 2 dimensions où, dans notre regard, le cube est toujours là, comme une forme solide qui semble tridimensionnelle. La projection et le cube dessiné par le laser sont liés et programmés pour s'afficher simultanément et imiter le cycle répétitif de la vie.
  • Power of One #surface est composée de lasers et de miroirs qui capturent et retiennent la lumière. L'image émise par le laser vers le miroir fixe met en évidence l’enchevêtrement d'un espace sans substance, intangible, où les miroirs créent un cycle de multiplication et de disparition.
  • Power of One #extrude utilise un seul projecteur laser ainsi qu’un appareil composé de dix moteurs et de bandes individuelles de miroirs à sens unique. Les dix moteurs sont intégrés dans l'appareil, et de fines bandes de miroirs sont installées aux extrémités de chaque moteur. Chacune de ces bandes possède son propre axe temporel indépendant et tourne à une vitesse différente. Le nombre de tours par minute (RPM) de chaque moteur diffère en raison de divergences dans leur structure interne. Fujimoto a choisi d'utiliser ces divergences comme une variable intégrée à même l'œuvre.

 

Crédit:Duo-Tang Studio

Cette merveilleuse exposition a lieu dès aujourd'hui et jusqu'au 12 avril au New City Gas et les billets coûtent entre 22$ et 28$.

New City Gas

950 rue Ottawa, Montréal

Jeudi, vendredi: De 16h à 21h

Samedi, dimanche: De midi à 21h

Page d'accueil